Skip to content
lifestyle digital nomad bali podcast margaux roux

Qu’est-ce que le lifestyle d’une digital nomad à Bali ? Margaux Roux nous explique sa vie de rêve

Aujourd’hui le mode de vie digital nomad « le digital nomad lifestyle » fait rêver beaucoup d’entrepreneurs. Soleil, cocktails et sable blanc sont autant de clichés répandus sur les réseaux sociaux. Margaux Roux les connaît bien puisqu’elle est digital nomad depuis 2017.

Quelle est la réalité sous les clichés ?

Pour le savoir, je te conseille d’écouter le récit de Margaux qui te dira tout sur ce mode de vie. 

Dans cet épisode de podcast tu vas apprendre : 

  • Comment devenir digital nomad ? 
  • Comment trouver ses premiers clients ? 
  • Les avantages et difficultés de la vie d’un entrepreneur
  • La réalité du digital nomad lifestyle

Comment devient-on digital nomad ? 

Le parcours de Margaux Roux commence par une grande école où elle se spécialise en marketing. Son Master II en poche, elle enchaîne des stages et un premier CDI. Malgré ce parcours brillant, elle s’est toujours sentie hors du moule. 

Entre 2011 et 2016, elle explore alors d’autres postes et se pose beaucoup de questions, elle repense ses modèles et notamment celui de sa vie parisienne.

En effet, si elle aime son poste de responsable de communication interne dans une grande entreprise (Go Sport) elle ne se reconnaît pas dans la culture d’entreprise et ne se sent pas en accord avec son environnement de vie.

En 2016, soutenue par ses proches, elle décide de tout quitter, obtient une rupture conventionnelle et part à Bali sans plan professionnel mais avec la certitude de faire le bon choix. 

Margaux crée alors son statut d’auto-entrepreneur depuis Bali au début de l’année 2017

Après quelques mois et avec la fin de son chômage en perspective, elle décide d’accélérer le développement de sa micro-entreprise et de devenir digital nomad. Pour cela, il lui fallait absolument trouver des clients.

Comment a-t-elle trouvé ses premiers clients ?

Rentrée en France pour régler des questions administratives, Margaux passe en mode rouleau-compresseur. Elle s’inscrit sur toutes les plateformes de freelances et répond à toutes les sollicitations.

Avec cette dynamique, elle trouve cinq clients très rapidement.

Elle se rend compte des avantages d’être en France pour chercher ses premiers clients. En effet, pour faire de la prospection, le fait d’être à proximité permet de tisser les premiers liens de confiance avec ses clients, de se déplacer voire d’expliquer son mode de vie à ses clients. En effet, au premier abord, ce nouveau mode de travail peut être déstabilisant pour les clients qui assimilent efficacité avec proximité. Grâce à son accompagnement, les craintes de ses clients se sont  vite effacées. 

En parallèle, elle découvre la vie de freelance, son autonomie et la gestion des clients à distance.

Pour continuer à développer sa clientèle, Margaux a adopté une stratégie de personal branding en racontant sur les réseaux sociaux tout son processus de changement de vie étape par étape.

Sur LinkedIn, elle réactive son réseau dormant ce qui lui offre aujourd’hui une vraie plateforme de mise en relation avec ses clients. Elle peut aussi y faire une veille de son domaine et suivre des entrepreneurs. 

Finalement ce sont d’anciens collègues qui lui ont proposé de nombreuses missions.

Pour Margaux, LinkedIn permet de montrer sa réelle valeur et son sérieux. En communiquant sur son domaine, elle exprime un point de vue dans lequel les gens peuvent se reconnaître. L’effet miroir permet de faire un lien et de déclencher la prise de contact.

Aujourd’hui elle a trois clients avec lesquels elle travaille sur le long terme. Elle a donc alimenté sa position et les retours positifs solidifient son entreprise. Pour Margaux cette construction c’est ce qu’il y a de plus gratifiant.

Le développement de ses offres, son organisation et ses outils 

Aujourd’hui, Margaux propose la gestion de toute stratégie de communication.

De l’analyse à la construction en passant par les relations presses, les collaborations avec des influenceurs ou la gestion des réseaux sociaux. Elle n’a donc jamais deux journées qui se ressemblent, néanmoins, son organisation reste primordiale. 

Organisation de son digital nomad lifestyle et sa productivité

Si son lieu de travail a radicalement changé, Margaux a conservé un rythme de travail soutenu. Elle travaille du lundi au vendredi de 8h à 17h voire 20h en fonction de ses clients. Elle travaille donc en moyenne 50 heures par semaine. 

Et oui ! Entreprenariat ne signifie pas moins travailler mais plus de liberté dans la gestion du temps de travail et ça, Margaux l’a bien compris.

Elle peut changer de lieu de travail régulièrement et profiter du décalage horaire avec la France pour travailler efficacement le matin sans être agressée par les appels et emails. 

Pour éviter le stress, Margaux conseille de préparer sa to do list dès le lundi matin et coupe régulièrement les réseaux sociaux (elle a d’ailleurs suivi ma formation de productivité Fast & Focus) et téléphone pour se concentrer sur une seule de ses tâches. C’est cette gestion personnelle de son travail et l’approche plus douce de la vie qui lui conviennent le mieux. 

Grâce à son environnement de travail qu’est Bali, elle s’est ouverte au développement personnel. 

Ses outils dans son quotidien de digital nomad

Ses outils favoris pour travailler en remote job sont : 

  • Note qui lui permet de se vider la tête en notant absolument tout sur tous ses appareils. 
  • Whatsapp pour communiquer avec ses clients par téléphone
  • Son logiciel d’emailing

Jusqu’à présent elle n’a pas ressenti la nécessité d’utiliser un logiciel de gestion de projets mais a investi dans du petit matériel de bureau comme une souris ergonomique et pense acheter un casque anti-bruit.

margaux roux lifestyle digital nomad podcast

Quelles sont ses plus grandes difficultés dans le digital nomad lifestyle ? 

Pour l’instant une des plus grandes difficultés de Margaux reste liée à l’argent car son objectif d’épargner n’est pas encore possible. 

Son incapacité à se projeter, et avoir une vision macro de ses activités la freine aussi.

Attention donc aux projections idylliques et naïves offertes par les réseaux sociaux, le revers de ce digital nomad lifestyle c’est aussi des risques financiers et du stress si l’on y est pas préparé.

Pour prendre la bonne décision, Margaux se pose toujours la même question : “ Face à cette situation qu’auras-tu envie de te dire sur ton lit de mort ? “

Cela lui permet de relativiser

Être entrepreneur digital nomad, c’est donc avant tout une mentalité.

Les grandes leçons qu’elle a reçue de son expérience de digital nomad : 

  • Ecoute ta voix intérieure car tes tripes ont raison.
  • Prendre des moments pour soi et être dans l’instant présent
  • Pour Margaux, il n’existe pas d’échecs, il n’y a que des expériences. Ses échecs lui ont permis d’aller vers des clients qui partageaient ses valeurs.
  • Ne pas hésiter à dire “non”.

Pour elle, il faut prendre le temps de se former, d’ aller rencontrer des gens, d’attiser sa curiosité pour apprendre et pourquoi pas lancer des projets pendant ses études. En alliant théorie et pratique rien n’est impossible. 

Notes et références :

Les ressources de Margaux :

Le site Internet de Margaux : https://margauxroux.fr/

Pour joindre Margaux sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/margauxroux/

Son Instagram : https://www.instagram.com/margaux_rx/

Les ressources citées dans le podcast :

Son outil pense-bête : Note : https://apps.apple.com/fr/app/notes/id1110145109

Son outil de communication Whatsapp est téléchargeable sur toutes les plateformes de téléchargements : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.whatsapp&hl=fr&gl=US

Table des matières