Skip to content
metier digital nomad travailler distance 67

67 métiers pour devenir Digital Nomad et travailler où tu veux

Voyager à travers le monde tout en gagnant de l’argent en ligne, le rêve non ? Plus qu’un rêve, faire un métier de digital nomad est aujourd’hui une réalité pour beaucoup d’entrepreneurs qui ont su tirer parti des avantages qu’offre le numérique. Toi aussi ce mode de vie te tente et tu te demandes comment devenir digital nomade ? Petit tour d’horizon de 67 jobs qui te permettent de travailler d’où tu veux sur la planète !

Qu’est-ce qu’un Digital Nomad ?

Un digital nomad, c’est tout simplement une personne ayant lancé une activité professionnelle en ligne qui lui permet de travailler depuis où il veut dans le monde.

Grâce aux nouvelles technologies, il gère la collaboration avec ses clients et le développement de son entreprise à distance, sans se soucier des contraintes physiques et géographiques. Sauf exception, le nomade numérique n’a besoin que de deux choses pour travailler : un ordinateur et une connexion internet

Cette liberté lui permet d’exercer son activité depuis n’importe où sur la planète. Oui, même depuis une villa à Bali, un coffee shop en Colombie ou un espace de coworking au Portugal ! Faire un métier de digital nomad est donc le compromis idéal pour celui qui souhaite travailler tout en voyageant à son rythme et en s’imprégnant des cultures locales.

Les sites où l’on peut trouver un travail de Digital Nomad

Où trouver un job de digital nomad ? Si c’est la question que tu te poses, sache qu’il existe de nombreux sites internet où trouver des missions ou des offres d’emploi de nomade digital :

  • Les sites de recherche d’emploi : Indeed, Leboncoin, Jooble, Monster, Pôle Emploi…
  • Les plateformes de freelancing : Upwork, Fiverr, Malt, Freelancer.com, Crème de la crème, Codeur.com, Redacteur.com, Graphiste.com, Kang..
  • Les réseaux sociaux : Linkedln, groupes Facebook, annonces sur Twitter et Instagram…

Si tu exerces déjà un métier approprié au nomadisme digital, alors demande tout simplement à ton employeur si tu peux passer en télétravail ! En ce moment, de plus en plus d’entreprises adaptent leur mode de fonctionnement et s’ouvrent au mode de travail nomade. 

67 métiers pour devenir Digital Nomad

Alors, quels métiers permettent de devenir digital nomad ? Voici 24 idées de jobs pour travailler et voyager en même temps. 

Métiers digital nomad Rédaction

#1 Blogueur

  • Qu’est-ce qu’un blogeur ? Un blogueur écrit et partage des articles sur son blog, généralement autour d’une thématique qui le passionne, comme le voyage, la guitare ou encore le jardinage.
  • Comment un blogueur gagne de l’argent ? Pour monétiser son blog, le blogueur doit d’abord développer son trafic. Une fois qu’il a atteint un bon taux d’audience, les possibilités sont nombreuses pour gagner de l’argent avec le blogging : publicité (Google Adsense), marketing d’affiliation, vente de produits et articles sponsorisés.  

#2 Rédacteur web

  • Qu’est-ce qu’un rédacteur web ? L’activité principale d’un rédacteur web ? Écrire. Ce métier digital nomad implique la rédaction de toutes sortes de contenu pour le web : articles de blog, fiches produits, e-books…  
  • Comment un rédacteur web gagne de l’argent ? Le rédacteur web travaille en freelance et doit donc dénicher des contrats réguliers pour pouvoir vivre de sa plume. Souvent formé au SEO pour aider ses clients à ranker sur les moteurs de recherche, il peut aussi se spécialiser dans le copywriting, soit l’art de vendre avec des mots.  

Rédactrice web experte : Laurie Liagre, Angleterre Brighton

Moi, c’est Laurie, et je suis rédactrice en freelance. A l’heure où j’écris ces lignes, je vis en Angleterre, à Brighton – mais qui sait où je serais dans un an ou deux !

Comment j’en suis arrivée là ? Eh bien, comme beaucoup d’autres nomades digitaux je pense : accro au voyage, j’ai passé plusieurs années à alterner travail et vadrouille autour du monde, jusqu’à avoir envie d’un job qui me permette de faire les deux en même temps.

Ayant un bon background en marketing, une jolie plume (paraît-il) et une légère allergie au monde du salariat, j’ai décidé de me lancer à mon compte en rédaction SEO et copywriting !

Décris ton métier de rédactrice web

En tant que rédactrice, les mots, c’est mon rayon. Mon métier consiste à rédiger tous types de contenus pour le web : ça peut aller des articles de blog aux pages d’un site, en passant par des communiqués de presse, des textes pour les réseaux sociaux, des newsletters, des scripts de vidéo, etc.

Personnellement, je fais un peu de tout : de la rédaction SEO (j’aide les sites à bien se positionner dans Google), du copywriting, du storytelling… J’aime le fait que chaque spécialité implique un style de rédaction très différent, et de jongler entre technique et créativité. Mais on peut très bien choisir de se spécialiser dans un seul domaine, et même dans une seule thématique (voyage, beauté, éducation, etc.). De mon côté, j’aime écrire sur un tas de sujets différents !

Comment peut-on se lancer en tant que rédacteur web aujourd’hui ? 

Pour quelqu’un de totalement novice, le mieux est de commencer par suivre une formation pour apprendre les ficelles du métier, qu’il s’agisse de SEO ou de techniques de copywriting. Il en existe maintenant des tas ! Je conseillerais aussi de se construire un portfolio pour montrer son travail à ses futurs clients.

N’hésitez pas à solliciter votre réseau (on connaît tous quelqu’un qui crée son site et a besoin de contenu), à vous inscrire sur les plateformes de rédaction (attention, elles paient au lance-pierre donc seulement au début pour se faire la main) et à contacter des sites qui recherchent des rédacteurs bénévoles.

Une fois que l’on a de l’expérience et un beau portfolio en poche, c’est comme n’importe quel job : il suffit de postuler à des offres d’emploi en remote, ou de démarcher des agences et des sites si l’on veut être à son compte !

Qu’est-ce que tu aimes dans ta vie de digital nomad ? 

Pour moi qui ai la bougeotte et qui n’aime pas m’enchaîner à un seul lieu, la flexibilité et la liberté que m’offre ce mode de vie n’ont pas de prix ! Je peux décider de m’installer quelque part pendant un certain temps, ou à l’inverse partir voyager plusieurs mois sans devoir m’inquiéter pour ma vie pro et l’aspect financier.

En plus, ce qu’il y a de bien avec la rédaction web par rapport à d’autres métiers, c’est que l’on a pas forcément besoin d’être synchro avec ses clients : ils m’envoient un brief ou m’expliquent leurs besoins par mail, et moi, je gère mon propre planning. Le top en cas de décalage horaire !

Bien sûr, en tant que freelance, on est jamais 100% libre : il y a des contrats à honorer et des deadlines à tenir. Mais pour moi, le positif surpasse clairement le négatif.

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Laurie en ligne sur le site Malt ou bien sur LinkedIn.

#3 Copywriter

  • Qu’est-ce qu’un copywriter ? Un copywriter, aussi appelé concepteur-rédacteur, écrit des textes percutants et persuasifs dans le but de faire la promotion d’une marque ou d’un produit. 
  • Comment un copywriter gagne de l’argent ? Un copywriter peut travailler soit à son compte, soit comme salarié dans une entreprise. Les copywriters les plus doués arrivent d’ailleurs à très bien vivre de leur plume !

Copywriter : PB Poncelin, France Nice

pb poncelin copywriter digital nomad

PB Poncelin est le fondateur de Copyrockstars. Avec Copyrockstars, il forme et accompagne les copywriters et les entrepreneurs du web qui veulent vendre plus grâce à des textes qui “convertissent comme le Christ”.

Il a contribué au développement des entreprises de plusieurs leaders de la formation en ligne comme Charlotte Appietto (Pose ta Dem’), Aline Bartoli (TheBboost), Romain Collignon, Danilo Duchesnes, et Cristiano Ronaldo, le footballeur international. (Non, j’déconne pour Cristiano. Par contre tout le reste est vrai)

Plus de 230 copywriters et entrepreneurs ont déjà suivi les formations de Copyrockstars.

Et il déteste ce genre de bio en mode “Moi, ma vie, mon œuvre”. Car il préfère largement parler des succès de ses clients. Il aime regarder la mer, prendre l’apéro, et manger 100 grammes de comté affiné 18 mois tous les jours à 11h30.

Décris ton métier de copywriter

Le copywriter, c’est la personne qui crée des contenus ayant pour objectif de convertir.

Cela peut être en ligne comme hors ligne. (On peut le connaître aussi sous le nom de “Concepteur-rédacteur”)

C’est-à-dire que si tu as besoin d’une pub, d’un email, d’une page de vente, d’une lettre de vente, d’une page de capture ou de n’importe quelle autre chose qui demande à un prospect de faire une action (comme donner son email, son numéro de téléphone, ou sa carte bleue), alors c’est le job du copywriter.

Il a un seul objectif : Faire en sorte que tes produits se vendent davantage.

Comment peut-on se lancer en tant que copywriter aujourd’hui ?

T’ajoute “Copywriter” sur ton nom de profil Facebook et voilà, t’es promu copywriter. Bravo.

Non j’déconne. (C’est la pire chose à faire ça)

Pour te lancer dans le copywriting:

  1. Forme-toi énormément (lis BEAUCOUP de textes de vente qui ont marché, pratique, reçois des retours, pratique encore, achète une bouteille de Jack Daniel’s, bois la quand tu réalises que t’as toujours un niveau de merde, pratique encore, deviens bon)
  1. Crée ton réseau (va parler aux gens. Que ce soit en ligne via les réseaux ou hors ligne via des événements)
  1. Écoute les besoins de tes prospects (n’essaie pas de juste refourguer ta came. Vérifie que tes prospects ont VRAIMENT besoin de ce que tu as à offrir. Et vérifie aussi si tu peux VRAIMENT leur offrir)
  1. Vends tes prestations 
  1. Délivre un service 5 étoiles
  1. Demande une recommandation
  2. Recommence

Qu’est-ce que tu apprécies dans ta vie de digital nomad

  1. Me lever sans réveil ! Putain quel bonheur !
  1. Avoir pu déménager d’une ville où le temps est gris, où les gens sont gris, et où la vie est grise (Paris) à une ville où il faut beau toute l’année, où les gens sont contents, et où la vie est colorée (Nice).
  1. Et plus que de pouvoir travailler d’où je veux, c’est de pouvoir travailler quand je veux.
    C’est-à-dire que si j’ai envie de me barrer en week-end un mardi et de revenir un vendredi ?
    Je peux.
    Et ça c’est stylé.
  2. La possibilité de pouvoir partir à l’autre bout du monde aussi longtemps que je veux car je ne suis pas bloqué par un bureau. Même si je ne le fais que très peu car j’aime BEAUCOUP TROP l’endroit où je suis. Mais au moins, j’ai le choix. Et la plus grande liberté, ce n’est pas d’aller partout tout le temps – la plus grande liberté c’est d’avoir le choix de le faire ou non.

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver PB en ligne sur son site Copyrockstars.

#4 Webjournaliste indépendant

  • Qu’est-ce qu’un webjournaliste ? À la différence du rédacteur web, le journaliste indépendant part en investigation sur le terrain. Toujours en quête d’informations inédites, il cherche à donner des angles uniques à ses écrits.
  • Comment gagner de l’argent en tant que webjournaliste ? Beaucoup de webjournalistes sont rémunérés à la pige, c’est-à-dire grâce à la vente de leurs articles et reportages à des magazines et journaux en ligne. Les plus expérimentés peuvent aussi arriver à signer des contrats de rédaction avec des médias. 

Journaliste indépendante : Manon Gayet, France Paris

Manon gayet journaliste independante

Aujourd’hui, je me définis comme une slasheuse.

Mon parcours était pourtant assez linéaire à l’origine : studieuse, j’ai suivi mes études d’économie et de sciences sociales et obtenu mon master en journalisme en étant persuadée de faire toute ma carrière en CDI dans les médias.

Cette vision de ma carrière m’a beaucoup questionnée et m’a menée à finalement adopter plusieurs casquettes depuis 2019 : journaliste, coach, autrice.

Ce que je préfère, c’est d’explorer les métiers qui me permettent d’exprimer ma personnalité.

Décris ton métier de journaliste indépendante

Je n’exerce plus ce métier à plein temps. Mais le mot qui décrit le mieux le journaliste pigiste, c’est la flexibilité.

Tu dois savoir t’adapter aux besoins de plusieurs employeurs différents, en contrepartie, tu as aussi une certaine flexibilité dans l’organisation de tes reportages et de tes articles.

C’est un métier de digital nomad qui permet de rencontrer des interlocuteurs très différents, de sortir de sa zone de confort et de raconter des faits et des histoires. Mais c’est aussi un travail de réflexion (choix des sujets), de minutie (vérification des informations), de reportage (description de faits, de paysages, de personnes…).

On passe beaucoup de temps derrière l’ordinateur, il n’y a pas que le terrain.

Comment peut-on se lancer en tant que journaliste indépendant aujourd’hui ?

Je donnerais trois conseils principaux.

D’abord, en observant ce qui se fait et ce qui nous parle : plutôt la télé version TF1 ou le format réseaux sociaux Brut ? Reportage long publié dans un quotidien comme Le Monde ou reportage pointu dans un magazine d’innovation comme Usbek & Rica ?

Cette phase est importante pour déterminer ce sur quoi on a envie d’écrire et le style avec lequel on est à l’aise.

Ensuite, en osant démarcher des médias, des gros comme des confidentiels, avec des articles, des vidéos, des reportages déjà réalisés. Les articles en question devront être adaptés aux médias, bien sûr ! C’est un métier qui ne s’apprend que par la pratique, avec une bonne dose de curiosité.

Enfin, le meilleur conseil que j’ai reçu a été le suivant : c’est souvent en sortant des formulations scolaires qu’on accroche le lecteur, donc lâchez vous et racontez une histoire de manière originale, pas juste des faits.

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Manon en ligne sur son site Pawa Coaching.

#5 Auteur auto-édité indépendant

  • Qu’est-ce qu’un auteur auto-édité ? Tu as toujours eu envie d’écrire un roman ou un e-book ? Bonne nouvelle, aujourd’hui n’importe qui peut s’auto-éditer et sortir un livre numérique assez facilement (fiction, guide pratique, expérience de vie…). 
  • Comment gagner de l’argent en étant auteur auto-édité ? Une fois la rédaction de l’ouvrage achevée, l’auteur passe par une plateforme d’auto-édition pour le publier, comme Amazon ou Librinova. À chaque vente, il touche une commission en droit d’auteur. Un super moyen de devenir digital nomad et de profiter des fruits de son travail tout en voyageant !

Autrice indépendante : Mary Laure Teyssedre, Entre l’Europe et l’Amérique du Sud

Mary Laure Teyssedre auteur independante

Je m’appelle Mary Laure Teyssedre, je suis autrice de 10 livres de développement personnel (dont un premier roman) lue par plus de 110 000 lecteurs (fin 2021).

Par le biais de l’écriture, j’accompagne mes lecteurs à reprendre leur pouvoir personnel et déployer leur potentiel  énergétique, pour donner à leur vie une dimension plus authentique, totalement en accord avec leurs valeurs.

J’ai été énergéticienne pendant 22 ans. Je ne reçois plus, mais je propose des formations vidéo en complément de mes livres.

Je suis aussi tourdumondiste, vanlifeuse et maman solo.

Entre autres 😉

Décris ton métier d’autrice

Pour moi, écrire, c’est partager.

Energéticienne, j’ai d’abord partagé dans mes livres mes techniques bien-être, les « ficelles » qui ont permis à mes clients d’aller mieux et d’atteindre leurs objectifs. Maintenant, je partage aussi des émotions, par le biais de romans de développement personnel et énergétique.

Je n’ai pas de routine d’écriture, j’écris quand je le sens. Souvent, la nuit, quand plus rien ne peut me déranger.

Je ne suis pas auto-éditée. Jusqu’à présent, j’ai choisi l’édition traditionnelle. Il faut savoir qu’écrire un livre ne se limite pas à « écrire un livre ». Il faut compter des dizaines de relectures (je n’exagère pas), le travail sur les réseaux, l’approche presse, les présentations en interviews, la recherche de lieux de dédicaces, etc.

Les retours des lecteurs et lectrices sont la beauté et la richesse de cette activité.

Comment peut-on se lancer en tant qu’auteur aujourd’hui ?

Aujourd’hui, les possibilités de se lancer sont beaucoup plus nombreuses que quand j’ai commencé (au risque de passer pour une dinosaure, je dois vous avouer que mon premier livre est paru alors que les plateformes d’auto-édition n’en étaient qu’à leurs balbutiements, voilà pourquoi je n’ai pas considéré cette possibilité du tout – elle n’existait pas).

Chacun·e d’entre nous à quelque chose à partager, sur son expérience, ses techniques, sa vie, son imagination. Personnellement, mes livres ont été une carte de visite extraordinaire pour développer mon activité d’énergéticienne.

Depuis quelques mois, j’ai choisi de stopper cette activité de thérapeute, que j’ai exercée durant presque 22 ans, pour me consacrer à l’écriture, qui correspond plus à mes aspirations actuelles.

Qu’est-ce que tu aimes dans ta vie de digital nomad ?

J’aime la liberté et la fluidité qu’amène ce mode de vie et ce métier digital nomad, et je n’en changerai pour rien au monde. Je voyage depuis toute gamine, et c’est dans les voyages que je trouve mon équilibre.

Dès que j’ai virtualisé mon cabinet de thérapeute (en 2016) je suis partie avec ma fille de 10 ans à l’époque en Amérique du Sud, et nous avons bourlingué trois ans environ.  

En ce moment, je suis en France (basée au Mans), et je viens d’acheter un van. J’expérimente la vanlife dès que je peux, que je couple à mes dédicaces un peu partout. J’ai pour projet de me balader en Europe (destination Albanie, Croatie, Monténégro) avant de repartir en Amérique Latine.

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Mary Laure en ligne sur Instagram, LinkedIn et Facebook et sur son site internet.

Jobs digital nomad Création

#6 Photographe

  • Qu’est-ce qu’un photographe digital nomad ? Le photographe est une personne qui prend des photos et réalise des shootings professionnels. Il peut être généraliste ou se spécialiser dans une thématique (portrait, paysage, nourriture, marketing).
  • Comment gagner de l’argent en tant que photographe ? On dénombre plusieurs options pour gagner sa vie en tant que photographe. Il est possible de mettre en vente ses photos sur des banques d’image type Shutterstock, de les proposer à des magazines, ou encore de faire des shootings pour des entreprises ou des particuliers.

Photographe : Jonathane Thevenin, France, Montpellier

jonathane thevenin photographe

Hello, moi c’est Jonathane l’artiste photographe des goodvibes depuis 3 ans.

Je capture des moments spontanés, de joie dans les événements festifs.

Passionné de musique électro, j’accompagne les artistes à réaliser des images qui correspondent à leur énergie et à leur univers.

Je suis quelqu’un qui adore la nature, surtout les grands paysages.

Je m’inspire beaucoup de la pop culture et des mangas dans mes créations. 

Des valeurs que je partage au quotidien « faire kiffer, être libre et croire en ses rêves tout est possible « .

Comment peut-on se lancer en tant que photographe aujourd’hui ?

Se lancer en tant que photographe c’est plutôt simple. Il suffit d’un appareil et de la pratique. Apprendre par soi-même ou s’entourer de gens expérimentés. Trouver sa patte artistique pour se détacher de tout ce que l’on voit. 

Le plus dur ne va pas être de devenir photographe, c’est plutôt tout ce qu’il a côté. 

Entre l’aspect commercial, savoir se vendre, vendre à son prix. L’aspect communication, bien cibler sa clientèle. Parfois c’est dur de trouver sa spécialité en photo, pour le début il vaut mieux être assez large. C’est un secteur où il y a beaucoup de monde. 

C’est pourquoi il faut se former quotidiennement et s’entourer d’entrepreneurs qui nous correspondent. Et faire des partenariats sur des gros projets avec d’autres photographes.

Si tu sens que tu es fait pour ce métier, lance toi tu regretteras pas, plus tu vas pratiquer et rencontrer des gens. Plus tu vas évoluer.

Qu’est-ce que tu aimes dans ta vie de travailleur à distance ?

Je ne suis pas digital nomad. Mais je bouge pas mal avec mes projets.

C’est agréable de changer d’horizon. Ça augmente la créativité.

Ça permet aussi de développer sa culture, ses connaissances et de faire de magnifiques rencontres. 

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Jonathane en ligne sur son site Jo Photo.

#7 Youtuber (vlogeur)

  • Qu’est-ce qu’un Youtubeur ? Plus atypique, le job de Youtuber est pourtant un excellent moyen de devenir nomade digital ! Un vlogueur, mot valise signifiant “blogueur vidéo”, crée et édite des vidéos sur une chaine Youtube, sur le sujet de son choix.
  • Comment un Youtubeur gagne de l’argent ? Le Youtuber gagne principalement de l’argent à travers le contenu sponsorisé, les liens d’affiliations et les partenariats avec des marques. À cela s’ajoutent les revenus des vidéos Youtube, qui rémunère ses créateurs grâce à la publicité suivant la popularité de leur chaîne.

#8 Brand Designer

  • Qu’est-ce qu’un brand designer ? À la fois créatif et fin stratège, un brand designer accompagne les marques dans le développement de leur identité visuelle. Sa mission ? Véhiculer en image les valeurs de l’entreprise tout en tenant compte des attentes de sa cible. 
  • Comment gagner de l’argent en tant que brand designer  ? Le designer de marque exerce le plus souvent en tant qu’indépendant ou au sein d’une agence marketing. Il peut travailler pour le compte d’entrepreneurs et de start-ups, mais aussi de grosses boîtes réalisant la refonte de leur branding.

Brand Designer : Alizée Vallade, France, Entre Paris et l’Ardèche

Alizee Vallade brand designer metier digital nomad

Bonjour, je suis Alizée, directrice artistique spécialisée en branding et design packaging. 

Je suis actuellement au fin fond de l’Ardèche pour quelques jours de coworking. Je peux le faire car j’ai sauté le pas l’année dernière et créé Tudo Bem Studio, un studio de création optimiste, durable et engagé 🙂 

Cela fait 12 ans que j’accompagne les marques sur leur stratégie, leur identité et leur communication aussi bien print que digitale.

J’ai commencé par des agences de design packaging parisiennes. J’ai pris mon envol en 2021 et je suis à 100% alignée par ce choix qui me permet de choisir les clients et les projets sur lesquels j’ai envi de travailler et de connecter avec des personnes qui partagent mes valeurs.

Décris ton métier de Brand designer

Un Brand designer accompagne des marques, des personnes dans la création de leur identité visuelle. Je traduis leur ADN et leurs valeurs au travers d’univers puissants et singuliers dans une démarche eco-responsable. Je leur permets de créer du sens et de la cohérence pour communiquer juste et se démarquer face à la concurrence et rayonner dans le monde !

Il y a plusieurs étapes : 

  1. Le conseil et la stratégie de marque : veille tendance et concurrentielle, analyse de la concurrence, positionnement de marque, idées d’activations : Pour un design efficace, juste, unique et durable.
  2. Le branding et packaging (parce que c’est ma spécialité) : accompagner dans la création ou la refonte d’identités visuelles pour véhiculer vos valeurs, votre positionnement qui sont garants de votre image de marque ! Moodboard, logotype, brandboard et/ou charte graphique, packaging.

Communication 360° : diffuser votre identité sur tous types de supports du print au digital : édition, PLV, merchandising, affichage grand format, look and feel web, animation réseaux sociaux.

Comment peut-on se lancer en tant que Brand designer  aujourd’hui ?

Grâce à mes 12 ans de CDI,  j’ai pu travailler sur mon réseau. Lorsque je me suis lancée, il m’a simplement fallu réactiver ces contacts et le bouche à oreille fait une grande partie du travail de prospection. Comme tout entrepreneur de service, il faut avoir des qualités d’écoute, ne pas avoir peur d’aller vers les autres, de connecter en permanence. 

De mon point de vue, il est assez difficile de se lancer à la sortie de l’école. D’une part par l’expérience professionnelle compte : le travail de marque est avant tout un exercice quotidien et plus on en fait, plus notre créativité, nos reflex, notre œil, nos compétences s’affinent et croissent. Travailler en team au sein d’un studio de création est très enrichissant et vous permet d’étoffer votre book qui sera votre identité en tant que Brand Designer.

D’autre part, le réseau, qui permet de se lancer plus sereinement.

Une fois ces quelques années acquises et lorsque vous serez prêts, lancez-vous ! 

Vous pouvez travailler en direct avec les marques et/ou proposer vos services en tant que freelance auprès d’agence de design.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier digital nomad ?

Ce métier digital nomad me donne la liberté de gérer mon emploi du temps comme je l’entends et de choisir les clients avec lesquels je suis alignée et ça ça n’a pas de prix !

Je travaille beaucoup de chez moi mais si je décide d’aller faire une expo, d’avoir un rendez-vous pro ou perso en plein milieu de l’après-midi, je reste libre de ce choix et ça c’est une chance incroyable ! Je fais souvent des coworking de quelques jours à la campagne avec d’autres entrepreneur·e·s et je pars très bientôt en Martinique pour faire de la prospection !

Une bonne organisation de mon planning et une bonne communication avec mes clients permettent d’honorer leurs deadline. Je tiens à préciser que même si cela parait “facile”, avoir sa propre entreprise demande d’apprendre de nouveaux métiers et d’acquérir de nouvelles compétences : gestion de projet, comptabilité, communication sur sa propre entreprise sur les réseaux, un site internet, apprendre à se vendre…

Je ne regrette absolument pas ce choix, je suis heureuse d’avoir sauté le pas ! 

Soyez prêts à apprendre de nouveau, à parfois vous sentir isolés > rapprochez-vous d’autres entrepreneurs qui vivent les mêmes problématiques et foncez !! Cela en vaut largement la peine 🙂

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Alizée en ligne sur son site Tudo Bem Studio.

#9 Graphiste / Infographiste

  • Qu’est-ce qu’un graphiste ? Encore un métier de digital nomad très populaire, celui de graphiste. Les pré-requis pour cette activité : un sens artistique aiguisé, de la créativité et de réelles compétences dans l’utilisation des logiciels de création graphique. 
  • Comment gagner de l’argent en faisant de l’infographie ? L’infographiste peut travailler en freelance où que ce soit dans le monde. Pour trouver plus facilement des clients, pense à te construire un portfolio bien fourni avec toutes tes réalisations (logos, flyers, affiches, bannières…). 

Graphiste : Laurianne Froesel, France, Paris

Je m’appelle Laurianne, j’ai 28 ans et je vis à Paris depuis 2 ans et demi.

J’ai étudié 3 années en école de communication à Strasbourg, puis je me suis dirigée vers un Master en direction artistique.

Je suis aujourd’hui directrice artistique (DA) en freelance.

Décris ton métier de graphiste

Mon métier consiste à imaginer des identités visuelles qui reflètent au mieux l’image que souhaitent véhiculer les marques pour lesquelles je travaille. Logo, couleurs, typographies, motifs… Il s’agit de créer un univers cohérent et déclinable sur les supports visuels dont a besoin la marque pour se différencier et s’ancrer dans l’esprit des consommateurs.

Comment peut-on se lancer en tant que graphiste aujourd’hui ?

Pour se lancer, il faut d’abord avoir assez confiance en soi pour ne pas avoir peur de proposer ses idées aux clients. Il faut également être organisé·e, afin de les rassurer, qu’ils sachent que l’on sait où l’on va et comment l’on y va. Enfin, il ne faut pas manquer de créativité, car c’est un métier qui en demande chaque jour.

Qu’est-ce que tu préfères dans ta vie de digital nomad ?

La liberté ! D’abord la liberté de déplacement : pouvoir travailler de n’importe où et à n’importe quel moment de la journée.

Ensuite, la liberté de pouvoir prendre des jours de congés au milieu de la semaine, tout comme pouvoir travailler un dimanche. L’emploi du temps s’adapte à nos besoins.

Enfin, la liberté de pouvoir choisir des projets qui me touchent, qui me plaisent et qui m’inspirent.

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Laurianne en ligne sur Instagram et LinkedIn.

#10 Motion Designer

  • Qu’est-ce qu’un motion designer? Le motion designer est spécialiste de l’animation 2D et 3D ! Doté d’une grande sensibilité artistique et de compétences techniques pointues, il· conçoit des vidéos et toutes sortes de contenus animés à l’aide de logiciels de création graphique. 
  • Comment gagner de l’argent en faisant de la motion design ? Tout comme un graphiste, un motion designer doit d’abord se constituer un beau portfolio pour trouver des contrats en freelance. Avec un peu de bagage et de notoriété, ce métier est parfait pour gagner sa vie tout en voyageant. Un beau métier digital nomad.

#11 Artiste

  • Qu’est-ce qu’un artiste ? Peinture, dessin, collage, l’artiste crée des œuvres et se dégage des revenus en les vendant en ligne. Si tu as l’âme artistique, c’est donc une voie à explorer pour un métier de digital nomad. 
  • Comment un artiste gagne t-il de l’argent ? Le mieux pour vivre de son art sur la route est de tabler sur les créations numériques. Tu peux passer par une plateforme du type Etsy ou ouvrir ta propre boutique en ligne.

#12 Artiste 3D

  • Qu’est-ce qu’un artiste 3D ? Le travail de l’artiste 3D, 3D Artist ou encore modeleur 3D est d’imaginer et de concevoir des éléments numériques en 3 dimensions. Contrairement au motion designer, il s’attache davantage au processus de création que de l’animation en elle-même.
  • Comment gagner de l’argent en étant artiste 3D ? Très polyvalent, l’artiste 3D peut mettre ses talents au service d’entreprises exerçant dans des secteurs d’activité variés : concepteurs de jeu vidéo, cabinets d’architecture, agences de publicité et de communication, studios cinématographiques…

#13 UX/UI designer

  • Qu’est-ce qu’un UX/UI designer ? En jargon web, l’UX désigne l’Expérience Utilisateur et l’UI, l’Interface Utilisateur. Dérivés du métier de développeur web, ces jobs mêlant design graphique, storytelling et stratégie ont pour but d’optimiser le parcours et les interactions d’un visiteur sur un site internet. 
  • Comment gagner de l’argent en étant UX/UI designer ? Dans le monde de la tech, l’UI et l’UX design sont très vogue à l’heure actuelle ! Il est donc assez facile de trouver un poste à distance ou des missions en freelance pour commencer un métier de digital nomade.

UX/UI Designer : Clémence Guimpied, entre la France et le monde ^^

Clemence Guimpied ux ui designer

Je m’appelle Clémence, j’ai 33 ans et je suis UX/UI designer depuis plus de 10 ans.

Après plusieurs années d’activités en salariat dans des entreprises parisiennes, je suis au bord du burn out. Je plaque tout et je pars faire mon premier tour du monde.

On est en 2017. Mais au bout de quelques mois, mon métier me manque… je décide de me lancer à mon compte. Quelques jours plus tard, je décroche mes premières missions depuis Bali. Les mois défilent et les projets prennent de plus en plus d’ampleur (pour mon plus grand plaisir)

De retour en France, les choses s’accélèrent… Je rentre dans différentes agences de freelance en tant que consultante senior en UX UI design spécialisé dans l’e-commerce et l’accessibilité.

Décris ton métier de UX/UI designer

L’UX/UI est la combinaison de 2 compétences bien distinctes qui se trouve être complémentaire lors de la conception d’un site web ou d’une application mobile.

L’UX (User Experience) est la partie de recherche et d’analyse. Elle se réalise en amont et est primordiale à la viabilité du projet. Effectivement, cette phase permet de recenser les problématiques et les besoins auxquels le produit devra répondre.
C’est à travers plusieurs ateliers que l’on imagine et test son idée jusqu’à une version fonctionnelle que l’on va alors maquetter. 

L’UI (User Interface) est la partie de conception graphique. Elle permet de mettre en image les idées grâce à des maquettes souvent interactives pour une meilleure immersion. Elles sont testées avec les futurs utilisateurs. L’objectif est d’analyser si les utilisateurs arrivent à utiliser le site et que celui-ci répond bien aux besoins initiales.
L’UI est également chargée de la cohérence graphique sur l’ensemble des maquettes et supports.

Comment peut-on se lancer en tant que UX/UI designer aujourd’hui ?

Il existe plusieurs formations reconnues par l’État. Mais plusieurs formations en ligne sont disponibles et permettent de mettre le pied à l’étrier. Je te conseille aussi quelques livres comme “Design d’expérience utilisateur” de Sylvie Daumal ou “Méthodes de design UX” de Carine Lallemand.

Mais personnellement, je pense qu’avec une bonne culture web, on peut facilement arriver à obtenir des bases. Il ne reste plus que beaucoup de passion et de patience pour maîtriser les logiciels tels que Figma, Sketch, Adobe XD… et tu es presque prêt pour ton premier job ! 

Pour décrocher ta première mission, tu devras présenter des études de cas, similaires à un book. L’objectif est d’expliquer la démarche complète du projet.

Tu n’as pas de premier d’étude de cas à présenter ? Pas de panique je te donne des conseils pour en avoir.
Deux options sont possibles (et je te conseille de faire les 2 car elles sont vraiment formatrices sur différents plans)

  • Option 1 : Sélectionne un site présent en ligne qui peut être amélioré. Travaille de ton côté et présente ta solution au client par mail après. (Cela peut te permettre de décrocher une première mission)
  • Option 2 : Demande dans un groupe facebook (évite les personnes que tu connais cet exercice à pour but de te faire découvrir la relation avec un client)  si des personnes ont un projet de création ou de refonte de site.

Qu’est-ce que tu aimes dans ta vie de travailleuse à distance  ?

Ce qui me plaît le plus dans le travail à distance est de pouvoir organiser mes journées comme je le souhaite.

J’ai la chance de pouvoir travailler quand j’ai envie. Je peux m’accorder des moments off en pleines journées pour aller courir, voir des amis ou bien faire mes courses… et ça c’est un luxe de nos jours, surtout lorsqu’on est maman !

On ajoute à cela, la possibilité de travailler de n’importe où dans le monde et on obtient le métier digital nomad parfait non ? 
(Je vous écris d’ailleurs en direct de la Colombie en attendant mon vol pour le Costa Rica d’ici 2 mois je serai au USA avant de rentrer en France pour une nouvelle mission sur le terrain).

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Clémence en ligne sur LinkedIn et son site internet.

#14 Illustrateur

  • Qu’est-ce qu’un illustrateur ? Sur papier comme sur support numérique, l’illustrateur vit de son talent pour le dessin au travers de créations uniques. Artiste dans l’âme, il possède en général un style bien à lui, mais doit savoir s’adapter aux attentes des clients. 
  • Comment gagner de l’argent en étant illustrateur ? En vendant ses créations en ligne, en travaillant avec une maison d’édition pour illustrer des livres, ou encore avec des marques dans le cadre de campagnes publicitaires.

#15 Influenceur (Instagram, Tik Tok…)

  • Qu’est-ce qu’un influenceur ? Comment ne pas parler ici du métier d’influenceur ? Si tu n’as pas peur d’afficher ta vie sur les réseaux sociaux, que tu aimes partager des conseils et échanger avec ta communauté, alors ce job de nomade digital est peut-être pour toi. 
  • Comment gagner de l’argent en étant influenceur ? Les sources de revenus varient suivant les influenceurs. Certains font principalement du contenu sponsorisé et des partenariats avec des marques, d’autres vendent leur propre formation ou bien des produits numériques et physiques. 

#16 Vidéaste

  • Qu’est-ce qu’un vidéaste ? Le vidéaste tourne et produit divers types de vidéos à des fins commerciales ou personnelles : documentaire, spot publicitaire, film de mariage… Il s’occupe aussi souvent du montage des images, mais préfère parfois déléguer cette partie à un monteur vidéo.
  • Comment gagner de l’argent en étant vidéaste  ? En freelance, ​​les vidéastes se rémunèrent en proposant leurs services à des clients. Ceux-ci peuvent être des marques, d’autres professionnels indépendants (un Youtuber par exemple) ou des particuliers.

Vidéaste : Loris Monteux, entre la France et le monde

loris monteux videaste

Je suis Loris Monteux, Filmmaker et entrepreneur. Cela fait maintenant 6 ans que j’ai quitté mon poste d’ingénieur dans le BTP pour me lancer à plein temps dans le monde de la vidéo et créer Uni Prod, une société de production de contenus vidéos et photos.

Ce métier m’aura surtout permis de réaliser des projets aux 4 coins du monde, de la France et de l’Ile de France, pour des clients comme Vinci, Microsoft, Air France, Société Générale mais aussi pour des entreprises ou entrepreneurs qui se lancent, sur le web, en physique à une échelle plus locale.

Bref ce métier m’aura en 6 ans, permis de rencontrer des personnes inspirantes, des projets incroyables et des lieux magnifiques… et ma mission à chaque fois : c’était de les mettre en avant à travers les contenus que je réalise. Sympa comme taf non ?

Décris ton métier de vidéaste

Dans mon métier de digital nomad j’estime avoir deux casquettes.

La première, elle est évidente c’est celle de vidéaste.

On part d’une demande client, on échange avec et aussi ave, on organise le tournage, on tourne, et vient la phase de post-production (le montage)

Le côté cool c’est que ça permet de bouger, ça peut être assez fatiguant selon les tournages, mais on sait que vient derrière la phase montage que l’on peut faire d’où l’on veut. Pour ma part j’adore cumuler les montages et les faire à la montagne, en bord de mer ou même à Bali à l’autre bout du monde.

Mon autre casquette est celle d’entrepreneur, car faire de la vidéo c’est bien, mais les clients ne viennent pas tout seul.

Il faut être multitâche et selon l’ampleur que l’on veut donner à sa société, être bon en management, en relationnel, en commerce etc.

Comment peut-on se lancer en tant que vidéaste aujourd’hui ?

Avec de la passion et de la détermination.

C’est un métier ou l’on peut se former en quelques mois et facturer très rapidement.

Tout le contenu pour se former est très accessible sur internet.

Après il faut pratiquer, se lancer au début dans un domaine qui nous passionne (par exemple si vous adorez les avions, allez filmer des avions)

Et le plus important, être pro et avoir le sens du relationnel.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier digital nomad / travailleur à distance  ?

Alors mon métier ne me permet pas de bosser d’où je veux. Les tournages rythme et impose ce métier digital nomad.

Par contre pour la partie montage, il suffit d’un ordinateur portable d’une bonne connexion et on peut bosser et facturer le montage d’où l’on veut.

Ça m’arrive souvent de faire des sessions de 10 jours de montages dans un bureau à la montagne, à la mer ou dans les rizières balinaises.

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Loris en ligne sur Instagram et son site UNI PROD et sa formation de pilote de drone.

#17 Monteur vidéo

  • Qu’est-ce qu’un monteur vidéo ? Alors que le vidéaste se trouve sur le terrain pour filmer les plans, le monteur vidéo intervient seulement dans la phase de post-production. Sa mission : traiter les séquences et les rushs en les assemblant pour créer une vidéo fluide et cohérente.
  • Comment gagner de l’argent en étant monteur vidéo ? La plupart des monteurs vidéos sont indépendants et voguent de contrat en contrat. Comme il suffit d’un ordinateur et d’un logiciel de montage, c’est le job à distance idéal !

Monteur vidéo : David Bochu, entre la France et l’Indonésie

david bochu monteur video

David, 40 ans, marié deux enfants. Après 16 ans a l’étranger, je suis de retour en France depuis Mars 2021.Je suis passionnée par les voyages et la production vidéo depuis mes 8 ans.

J’ai eu la chance de visiter plus de 85 pays dont une grosse partie grâce à mon métier, Réalisateur/ Producteur. 

Je suis un passionné, j’ai tout appris seul, jamais fait de formation. Cela fait 22 ans maintenant que je vie de mes passions, la production et les voyages.

J’ ai eu la chance de travailler pour des télévisions, le digital, et des institutions comme L’ ONU et même comme consultant pour un Président en Asie du Sud.

Décris ton métier de producteur/ réalisateur/ Monteur

Lorsque j’habitais sur Bali, je travaillais pour des YouTubers qui m’envoient leur contenu a monter. 

J’étais donc monteur – le boulot était simple, je recevais un volume assez important de vidéos à monter pour leur chaîne YouTube et à moi d’ organiser mon temps de travail pour les livrer à temps. 

A côté de ça, je travaillais régulièrement comme producteur, j’ai eu la chance d’être producteur pour du contenu pour NAT GEO et UNESCO, un tour du monde dans la culture islamique au 4 coins du monde, ma mission était d’ assurer que le photographe puisse ramener le contenu demandé par le client, je gérais à la fois la logistique sécurité et éditorial. 

Et puis enfin mon métier de réalisateur ou j’ interviens régulièrement sur des productions avec mes idées en écriture et mise en scène pour des documentaires, ce qui est le cas en ce moment je réalise et produit une web série de 14 épisodes pour le Ministère de la transition écologique. Ce ne sont que quelques exemples parmi mes 22 ans d’ expérience.

Comment peut-on se lancer en tant que monteur ?

Il y a de nombreuses formations en ligne qui vont vous permettre de pouvoir avoir les bases techniques. Après… il faut aussi le talent qui va avec et surtout…. votre univers !

Ce qui plaît à beaucoup de mes clients, c’ est avant tout, mon univers, mes idées et l’énergie que j’ apporte à chaque projet.

Il y a en en effet de plus en plus de monde qui se lance, car oui la demande en vidéo est ÉNORME depuis ces dernières années, mais si vous avez la passion et surtout une approche qui fera la différence, il sera simple de séduire vos clients potentiels et même de pouvoir choisir avec qui travailler ( ce qui est mon cas a ce jour ).

La recette… un peu de formation, sacrifier du temps pour professionnaliser sa formation, se lancer et avoir confiance en soi !

Qu’est-ce que tu apprécies dans ton lifestyle de digital nomad à distance  ?

Ce métier digital nomad m’apporte la liberté ! Tu gères ton emploi du temps comme bon te semble, tu choisis tes projets, ton bureau peut se situer à Bali, Annecy, NYC ou tout simplement dans ton appartement en région parisienne ou ailleurs, car tu fais ce que tu veux. 

Tu as une urgence à l’ autre bout de la France, pas de soucis, ton bureau est mobile, tu bosses dans le train..

Alors oui cette liberté ne rime pas forcément avec stabilité pour beaucoup, mais a toi d’être plus malin et d’anticiper le marché et la demande de demain et ne jamais arrêter de se former !

J’ ai goûté au CDI…j’ ai tenu 10 mois.. la différence est simple quand on fait appel à toi comme indépendant ou digital nomad, on fait appel à ton expertise, travaillant sur des sujets plus divers les autres, tu amènes un gros plus aux productions, en CDI on t’ enferme dans une case dans laquelle la routine s’ installe et tout simplement… l’ennui ! Cela peut être déprimant et surtout tu as l’ impression de régresser, ça ne sera jamais le cas en freelance ou digital nomad!

J’ai déjà un an de contrat devant moi alors que j’ai quitté mon CDI que depuis 2 mois

Je suis à Annecy en ce moment, travaillant sur des projets aux 4 coins du monde, et je serai à Dubaï dans un mois pour travailler pour l’ une des plus grosses chaînes YouTube a l internationale, bref il n’y a que la vie de digital nomade qui offre cela, même avec une femme et 2 enfants ! A toi de trouver l’ équilibre. 

Et un dernier point, financièrement, tu prendras beaucoup plus ton envol en indépendant. J’ai plus que doublé mon salaire en 2 mois via ce métier digital nomad.

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver David en ligne sur Instagram.

#18 Podcaster

  • Qu’est-ce qu’un podcaster ? Devenir digital nomad grâce aux podcasts, c’est aujourd’hui possible ! Sur le même principe qu’une émission de radio, le podcaster enregistre des contenus audios autour d’un sujet particulier.
  • Comment gagner de l’argent en faisant un podcast ? En tant que podcaster, il est possible de générer de l’argent en faisant des partenariats avec des annonceurs : ceux-ci payent pour que l’on parle de leurs produits ou services. Si c’est rarement un métier à part entière, tu peux tout à fait en tirer assez de revenus pour voyager tranquillement. Une bonne idée de métier digital nomad.

#19 Podcast manager

  • Qu’est-ce qu’un podcast manager ? De la même façon qu’un monteur vidéo traite les images tournées par un vidéaste, un podcast manager (ou gestionnaire de podcast) s’occupe du montage des extraits et de la diffusion d’un contenu audio pour le compte d’un podcaster. 
  • Comment gagner de l’argent en étant podcast manager ? Le podcast manager propose ses services aux entrepreneurs qui manquent de temps pour monter et diffuser leur podcast. L’avantage, c’est qu’une fois que tu as sécurisé plusieurs contrats, ces derniers se poursuivent en général sur le long terme.

Podcast manager : Sophie François, Tour de France en camping-car

sophie francois Podcast manager

Je m’appelle Sophie, je suis gestionnaire de podcast ou podcast manager en anglais.

Avant de tomber dans l’univers du freelance, j’ai connu plus de 20 ans de salariat avec de nombreuses casquettes professionnelles. En août dernier, j’ai quitté mon CDI tout confort pour devenir assistante web et en avril, je me suis spécialisée.

J’ai découvert une activité qui me correspond totalement et, où tous les jours, je kiffe m’installer avec ma tasse de café, ouvrir mon ordinateur et créer !

Bref, même si le challenge est présent, je ne travaille plus, je prends du plaisir !

Décris ton métier de podcast manager

Le gestionnaire de podcast ou podcast manager est une personne qui va épauler le podcaster sur la partie technique, la promotion, la stratégie ou la monétisation de son podcast. Son rôle peut être autant du consulting que de l’opérationnel.

De mon côté, j’ai décidé de m’adresser aux entrepreneurs et je les aide à retrouver la sérénité avec leur podcast, en prenant en charge leurs tâches opérationnelles comme le montage, la diffusion et la promotion sur leur réseaux sociaux. 

Dans un futur proche, je vais proposer des audits de podcast ainsi que des accompagnements sur la monétisation et toute la partie stratégie et démarchage d’interview. 

J’ai également à cœur de promouvoir ce canal de communication, en aidant les entrepreneurs qui souhaitent se lancer dans l’aventure du podcast, mais qui sont totalement perdus, par une offre hybride qui sortira fin d’année.

Comment peut-on se lancer en tant que podcast manager aujourd’hui ?

En 1er lieu, écouter des podcasts doit être un plaisir. Ça peut couler de source mais ce n’est pas forcément évident pour tout le monde.

Ensuite, je dirais se former à la technique du montage et du mixage, avoir une très bonne connaissance du marketing et de la stratégie de contenu. En France, ce métier étant très peu connu, je ne connais pas de formation en ce sens. Il est plus facile de se former aux États-Unis.

Pour ma part, mes précédentes expériences et mes différentes recherches sur le sujet me permettent aujourd’hui d’accompagner mes clients avec tout le professionnalisme que je leur dois.

J’apprends tous les jours, je vais d’ailleurs bientôt me former auprès d’experts américains, et c’est notamment cette particularité qui me passionne. Bref, le marché du podcast français est en pleine expansion !

Qu’est-ce que tu aimes dans ta vie de digital nomade à distance  ?

En septembre, je deviens officiellement nomade ! Nous partons en famille pour un Tour de France en camping-car. Je peux le faire car j’ai un métier digital nomad.

Dans la foulée, je vais lancer mon podcast qui va se nommer « Le Podcast Nomade ». J’aborderai la gestion de podcast, et surtout l’entreprenariat français en interviewant durant notre périple, des entrepreneurs sur leurs expériences, leurs apprentissages.

J’ai à cœur de montrer que la France est un pays magnifique et riche, par ses paysages et sa communauté (Il n’est pas obligé de partir à Bali pour devenir digital nomade). Ce qui me plaît dans cette aventure, c’est que je vais pouvoir lier mon activité professionnelle avec les rencontres et le voyage.

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Sophie en ligne sur Instagram et LinkedIn.

#20 Mixeur son / ingénieur son

  • Qu’est-ce qu’un mixeur son / ingénieur son ? Véritable magicien du son, l’ingénieur son enregistre, mixe et édite les compositions musicales et bandes sonores d’une production audiovisuelle. Une belle oreille, de la créativité et une forte maîtrise technique sont indispensables pour faire ce métier. 
  • Comment gagner de l’argent en étant mixeur son / ingénieur son ? Sociétés de production, vidéastes, artistes, réalisateurs indépendants, agences de publicité… Toutes sortes de prestataires peuvent requérir les services d’un ingénieur du son pour travailler sur un projet.

Ingénieur son : Ben Jacquier, France

ben jacquier digital nomad

Je m’appelle Ben Jacquier, 34 ans, compositeur de musique à l’image et sound designer pour tout média. J’ai grandi à l’air libre dans les montagnes des Alpes.

J’ai découvert la musique en tapant sur une batterie, qui m’a vite amené à être batteur dans l’orchestre symphonique du coin. J’ai ensuite découvert le home studio, la production, la composition, la réalisation de clip. De mes 16 ans a 23 ans j’ai passé beaucoup de temps à apprendre par mes propres moyens, en essayant, échouant, testant, et surtout en recommençant. 

Je me suis par la suite intéressé au monde du filmmaking. Je suis devenu filmmaker professionnel pendant 5 ans ( vidéos commerciales, mariages, documentaires, court-métrages, clips de musique, etc..) je me suis toujours imposé de composer les musiques de toutes mes vidéos, ce qui m’a permis de me perfectionner.

Je suis maintenant revenu à mon premier amour, j’évolue dans l’univers audiovisuel en composant la musique pour tout type de média, et je me spécialise dans la création des bruitages et effets sonores.

Décris ton métier de compositeur de musique – sound designer

Être compositeur de musique pour film consiste à créer les mélodies qui vont donner de la force à l’image, de l’émotion au spectateur. Les musiques vont souligner, renforcer, et accompagner une histoire, une scène ou un personnage. Elles sont primordiales. Le cinéma est avant tout un art visuel, mais la musique, comme les dialogues, est un outil de plus pour faire passer ce que l’on ne peut exprimer par le visuel ou pour renforcer un effet.

Le métier de sound designer quant à lui consiste à développer tout un paysage sonore et artistique, en implémentant une véritable identité au projet. Cela comprend de nombreux éléments constitutifs du projet : bruitage, musique d’ambiance, créations spécifiques comme le son des sabres lasers dans Star Wars, des bruits de pas, du vent, des voitures, etc.

Comment peut-on se lancer en tant qu’ingénieur du son ?

Avant toute chose il faut être compositeur, producteur de musique, beatmaker…être ouvert d’esprit et curieux sur tous les genres de musique.

Etre capable de répondre aux demandes spécifiques du réalisateur, même si le compositeur a sa propre vision et son mot à dire, il est là pour habiller la vision du réalisateur. L’esprit d’équipe est donc primordial. Pour se lancer en freelance dans cet univers, il faut se faire connaître avec son portfolio,  savoir démarcher, et créer du contenu qui peut attirer les créateurs de films.

J’ai commencé de manière atypique, en composant les bandes sons de mes propres films. j’ai donc pu créer mon portfolio grâce à mes propres projets. J’ai ensuite pu travailler sans rémunération avec des filmmakers reconnus, à l’essai, pour ensuite créer un portfolio plus important, recevoir quelques récompenses, pour ensuite avec une liste de clients réguliers.

Qu’est-ce que tu aimes dans ce métier digital nomad ?

Je ne peux pas vraiment qualifier le métier de compositeur de musique comme étant un métier digital nomad, il faut quand même un studio avec le matériel adéquat pour pouvoir créer.

Cependant au fil des années le matériel s’est amélioré, alors qu’il fallait énormément d’équipement auparavant, il suffit de peu maintenant pour créer les bande sons de très grands films.

Depuis cette période de confinement, les compagnies de productions de film se sont beaucoup plus ouvertes aux compositeurs indépendants qui travaillent de chez eux. De plus l’inspiration se trouve partout , en extérieur, en voyage, etc. personnellement je bouge énormément afin d’enregistrer les sons dont j’ai besoin, spécialement dans la nature.

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Ben en ligne sur Instagram et son site internet.

#21 Retoucheur photo

  • Qu’est-ce qu’un retoucheur photo ? Il y a ceux qui aiment prendre des photos, et ceux qui préfèrent les retravailler ! C’est là tout l’art du retoucheur photo. Ce pro de l’image maîtrise sur le bout des doigts les logiciels de retouche tels que Photoshop ou Lightroom.
  • Comment gagner de l’argent en étant retoucheur photo ? Un retoucheur photo travaille le plus souvent pour le compte de studios ou de photographes professionnels indépendants. Il adapte ses tarifs selon son expérience, le nombre de photos à retoucher, du rendu et des effets désirés. 

Retoucheuse photo : Fanny Estournet, France entre Paris et la campagne

LOGO FANNY Retouche

Moi c’est Fanny, et j’exerce le métier de retoucheuse numérique depuis 2011, freelance depuis 2016. Passionnée par la photographie et les images en général, c’est tout naturellement que je me suis dirigée vers une fac d’arts plastiques pour acquérir des connaissances dans les arts visuels, histoire, théorie de l’art etc. J’ai ensuite fait l’école des Gobelins section traitement de l’image. 

Ces deux années d’école m’ont appris les différentes techniques de photographie, le tirage et la retouche numérique. Par de nombreux stages, j’ai découvert tous les aspects du métier. J’ai alors découvert que prendre soin des images des autres était ce que je préférais! Après plusieurs années en salariat dans une agence de retouche basée sur Paris, j’ai décidé de me mettre en freelance. 

Grâce à ce statut plus flexible, j’ai pu partir m’installer à la campagne, où je peux profiter d’un environnement plus calme et serein. Plus en accord avec la nature! Cela me permet de créer du contraste avec mon métier devant l’ordinateur, un certain équilibre!

Décris ton métier de retoucheuse photo

Être retoucheur·euse photo, c’est travailler en collaboration étroite avec les photographes et agences de communication/production/publicité. Cela consiste principalement à mobiliser toutes nos sensibilités artistiques et connaissances techniques pour répondre à une demande esthétique sur une image. Il existe plein de domaines d’images qui nécessitent une retouche numérique. 

Cela peut aller d’un arrangement coloriel sur une série d’images de mariages à des créations graphiques comportant des photomontages complexes pour de la publicité, tout en passant par des retouches de séries d’images Instagram pour tout type de marques. Il faut une bonne culture visuelle, le souci du détail, une bonne logique et organisation, et de la patience. Et surtout de la flexibilité (il y a souvent des deadlines assez courtes) 

Généralement, je suis contactée pour effectuer des missions de quelques jours en agence de retouche, ou sur des shootings photo ou bien pour travailler en direct, donc depuis mon bureau. Ce qu’il faut c’est une très bonne connexion type fibre. Les fichiers à livrer ou télécharger sont parfois très lourds. 

Au bureau, il faut un écran calibré, une tablette graphique et un ordi assez puissant. Mais selon la précision du travail à fournir, c’est aussi possible de n’avoir qu’un ordinateur portable et une petite tablette graphique. Le logiciel à maîtriser est incontestablement Photoshop.

Comment peut-on se lancer en tant que retoucheur photo aujourd’hui ?

Je pense que pour se lancer dans ce métier, il faut avoir un pied dans l’univers graphique et être un peu geek. Le plus, c’est d’aimer passer du temps à tester les outils du logiciel, chercher des tutos sur internet (ce qui est cool c’est qu’il existe plein de forums et de vidéos). 

L’idéal c’est de se former un peu en autodidacte pour acquérir les bases du logiciel (« Photoshop pour les nuls » c’est pas si mal pour comprendre les fonctions basiques du logiciel). Ensuite je conseille de faire plein de stages en entreprise, pour apprendre directement en condition.

Ce qui est bien, c’est de faire des petits jobs de retouches via petites annonces, ou en contactant directement des photographes pour se constituer une galerie d’images et se faire la main. Il existe également des formations spécialisées sur Photoshop.

On peut aussi commencer comme assistant-retoucheur (ce qui consiste à faire des petites actions de dépannage sur les images ex : détourages d’objets et donc de se perfectionner).

Qu’est-ce que tu aimes dans ta vie de digital nomad ?

Depuis que je suis passée en freelance et que j’ai déménagé à la campagne, je peux profiter de la nature dès que j’ai du temps! Et comme c’est moi qui gère mon planning, cela arrive souvent! J’ai une diversité de missions, je peux à la fois me déplacer, et voir du monde en ville lors de missions en agence. 

Comme être au calme dans mon bureau à la campagne pendant plusieurs jours/semaines. 

Le kiff dans ce métier digital nomad c’est faire des balades ou m’occuper de mon potager tout en attendant des retours clients! Je peux aussi partir en voyage avec mon ordi et ma tablette selon les projets que j’ai à réaliser!

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Fanny en ligne sur son site internet.

#22 Comédien voix off

  • Qu’est-ce qu’un comédien voix off ? Le comédien voix off prête sa voix à un contenu audiovisuel. Pub, tutoriel, vidéo de motion design, spot radio, documentaire, jingle… Il narre et donne vie à un script en adaptant l’intonation et le rythme selon la nature du projet.
  • Comment gagner de l’argent en étant comédien voix off ? Depuis son home studio, le comédien voix off enregistre ses fichiers audios en fonction du brief de ses clients. Il devra pour cela s’équiper de bon matériel : micro performant, casque audio, logiciel d’enregistrement… 

Comédienne voix off : Emilie Lucet, Entre la France et le monde

emilie lucet voix off studio mobile

Je m’appelle Emilie et je suis comédienne voix off depuis plus de 5 ans maintenant.

Comment ça m’est venu ? j’ai toujours aimé « joué » avec ma voix. Chanter, imiter des gens que je connais (ou pas), des personnages de dessin animés.

J’ai entendu parler du métier de comédien voix il y a quelques années. Ça me faisait rêver. Et un jour, j’ai osé me lancer. Je voulais être indépendante et vivre d’un métier passion.

J’ai suivi des formations en voix off, des coachings vocaux, des ateliers théâtre/cinéma.

En parallèle, j’ai créé mon entreprise et depuis, c’est le kiffe !

Décris ton métier de comédienne voix-off

J’enregistre ma voix pour des spots radio, TV, des vidéos (présentation d’entreprise, de produits, de services…), du e-learning (surtout depuis 2020… !), des répondeurs téléphoniques et j’en passe !

Je dispose d’un studio chez moi : une cabine insonorisée, micro, casque, interface audio, logiciel d’editing.

Et quand je vadrouille dans mon métier digital nomad, j’ai mon “set up mobile” ! Un micro spécifique, un pied de micro, ma carte son, mon casque et mon PC.

Chaque jour, j’enregistre ma voix pour diverses productions. Pas un même script, pas un même brief : c’est toujours un nouveau challenge !

Ce que je préfère, c’est la pub, qui permet d’exploiter sa palette de jeu et l’institutionnel (vidéo d’entreprise par exemple).

Comment peut-on se lancer en tant que voix-off  aujourd’hui ?

On a en principe 2 chemins possibles : soit on est comédien de métier et on peut mettre son talent au service de cette activité qui sera généralement complémentaire.

Soit on vient d’un univers différent (ce qui était mon cas) et le mieux, selon moi, est de faire au moins une formation en voix off. Il en existe de plus en plus, mais attention à bien la choisir. Comme partout, il y a du sérieux et du moins sérieux.

S’inscrire à des cours de théâtre ou de chant peut apporter un vrai plus.

S’entraîner tous les jours : écouter des pubs, des démos de voix off pro et répéter.

Être curieux en s’informant un maximum sur le métier, en se mettant en contact avec des voix off établies.

S’équiper de manière professionnelle.

Et se rendre visible : créer son site internet, s’inscrire sur des plateformes de castings, créer des démos pro et les envoyer à des studios.

Attention : il faut être prêt pour se présenter auprès des studios, au risque d’être grillé. C’est un petit monde et les nouvelles vont vite 😉

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier digital nomad voix off  ?

J’ai toujours rêvé de pouvoir travailler d’où je veux

Changer de lieu de travail à l’envie.

J’ai soif de liberté et de grand air.

J’ai enregistré depuis des chambres d’hôtel en France, un bungalow face à l’océan à Zanzibar, dans un van en Italie

En tant que voix off, il faut reconnaître que ça n’est pas aussi simple qu’emporter un PC et veiller à avoir une connexion internet fiable.

Il vous faut du bon matériel, pour garder une qualité de son impeccable et suffisamment robuste pour supporter d’être transporté.

Sur place, il vous faut faire attention à être dans un lieu calme et faire preuve d’imagination pour faire un traitement acoustique de fortune (les couettes sont top pour ça !).

En France, les studios semblent plus exigeants. Si vous travaillez en tant que voix off en studio personnel et en tant que digital nomad, je ne peux que vous recommander de développer votre carrière à l’international. On recherche des voix off françaises partout dans le monde

Et l’Amérique du Nord, par exemple, est très ouverte au remote recording. Parfait pour exercer un métier digital nomad.

Et lorsque les conditions ne sont pas optimales, vous pourrez trouver des studios près à vous accueillir partout dans le monde !

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Emilie en ligne sur Instagram et sur son site internet.

#23 Maquettiste

  • Qu’est-ce qu’un maquettiste ? Véritable expert de la mise en page, le maquettiste réalise tous types de documents de communication print et web à l’aide d’un logiciel de PAO : magazines, livres, flyers, ebooks, catalogue, brochures… 
  • Comment gagner de l’argent en étant maquettiste ? Freelance ou salarié en télétravail pour un studio de design, le métier de maquettiste offre une belle flexibilité ! Comme tous les jobs liés au domaine du graphisme, la constitution d’un portfolio est essentielle pour se vendre.

Maquettiste : Anaïs Pascal, France, Montpellier

Anais pascal maquettiste metier digital nomad

Moi, c’est Anaïs, maquettiste freelance depuis 2020, je suis passionnée par les livres.

Après un parcours atypique en passant des études de médecine à une licence de Lettres. J’ai eu la chance de rencontrer un super prof d’infographie qui m’a fait découvrir son métier. Gros coup de cœur, j’avais trouvé ma voie.

Puis, l’envie de voyager m’a amené à partir au Québec terminer ma licence. Après des stages et un master d’édition en poche, j’ai eu mon premier boulot.

J’ai gravi les échelons et je me suis vite rendu compte que je n’étais pas à ma place. Alors, j’ai décidé de me lancer à mon compte.

Décris ton métier de maquettiste

Être maquettiste, c’est avant tout donner une forme unique à n’importe quel texte, en lui donnant une structure et en trouvant un équilibre entre le fond et la forme. C’est savoir construire un univers qui va donner envie au lecteur de se poser un moment pour lire.

Souvent, on peut penser que le métier de maquettiste et celui de graphiste se confondent. Mais l’objectif d’un.e maquettiste n’est pas de créer une identité graphique, c’est avant tout respecter des contraintes techniques tout en donnant vie au texte.

C’est aussi trouver un équilibre entre le texte et l’image ou encore choisir la bonne typo qui permettra d’un seul coup d’œil d’identifier le texte qu’on est en train de lire. C’est un domaine extrêmement complet et enrichissant qui allie créativité et technique pour rendre l’objet livre unique.

Comment peut-on se lancer en tant que maquettiste aujourd’hui ?

Aujourd’hui, pour se lancer en tant que maquettiste dans l’édition, je pense que le mieux est de faire une formation graphique pour apprendre les aspects techniques, notamment la suite Adobe (InDesign tout particulièrement) et avoir une vision globale de la conception sur le Print et le Web.

Avec le recul, je ne conseillerai pas spécialement de faire un Master, mais plutôt une formation professionnelle et surtout de faire des stages dans des studios de composition ou maison d’édition pour connaître la chaîne éditoriale. C’est important de connaître toutes les étapes de la construction d’un livre, de l’élaboration du manuscrit par l’auteur à l’impression du livre chez l’imprimeur.

Une fois que l’on a acquis assez d’expérience et un bon portfolio, il faut construire un réseau solide. Le monde de l’édition est assez fermé, le mieux est de le construire tout au long de sa formation. Pour se lancer et avoir son premier travail salarié, c’est comme partout, il faut postuler à des offres ou démarcher directement. Le site de l’Asfored, spécialisé dans ce secteur, en regroupe de nombreuses.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad maquettiste  ?

Ce que j’apprécie le plus dans mon métier de digital nomad, c’est la flexibilité et la liberté de pouvoir organiser mon temps comme je le souhaite.

La vie de freelance offre une grande liberté au niveau de la gestion de son planning et permet aussi de choisir les projets qui nous plaisent le plus. Certaines collaborations nous donnent la possibilité de voyager et de découvrir d’autres univers qu’on aurait pu choisir en tant que salarié.

Il y a toujours des délais à respecter et certaines contraintes, mais l’autonomie est un plus indéniable. Le plus dur est souvent de trouver un équilibre entre la vie perso et la vie pro, mais la liberté de choisir comment on travaille surpasse le reste.

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Anaïs en ligne sur LinkedIn et sur son site internet.

Métiers digital nomad Gestion de sites web

#24 Créateur de site internet / Webmaster

  • Qu’est-ce qu’un webmaster ? Sûrement l’un des métiers de digital nomad qui nous vient en tête en premier ! Un webmaster s’occupe de créer de A à Z des sites web pour ses clients. Il possède donc de solides compétences en code et/ou dans l’utilisation d’un CMS tel que WordPress ou Wix.
  • Comment gagner de l’argent en tant que webmaster ? Là encore, le créateur de sites exerce le plus souvent sous un statut d’indépendant. Ses missions sont plus ou moins longues suivant le projet. 

Créateur de site internet : Johann Roche, Brésil

Johann Roche createur site internet webdesigner

Je m’appelle Johann Roche et je suis le créateur de WebAndFree et  Webmaster depuis plus de 10 ans.

Mon premier site internet remonte à 1998 et mon métier m’a permis de parcourir le monde en tant que nomade digital avant de poser mes valises au Brésil.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous apprendre mon métier et vous faire découvrir l’univers du web pour que vous adoptiez aussi un mode de vie qui vous ressemble !

Décris ton métier de créateur de site internet / webmaster

En tant que Webmaster on est amené à s’intéresser à tout un tas de sujet pour aider nos clients.

De plus ce métier est assez généraliste et permet d’avoir des journées assez variées en termes de fonction (réflexion, création, rendez-vous, programmation, rédaction…).

Ce métier est généralement plutôt bien adapté aux personnes dites « multi-potentielles » et permet de s’épanouir dans sa vie professionnelle. 

Combiné à une activité de Freelance, il permet d’obtenir sa propre liberté géographique et financière.

Comment peut-on se lancer en tant que  créateur de site internet / webmaster aujourd’hui ?

Cela va dépendre de si l’on souhaite être à son compte ou salarié.

En tant que salarié, il est préférable de suivre un cursus scolaire classique pour obtenir un diplôme.

Cependant dans le monde du web, l’expérience compte plus que les diplômes. Ainsi si vous êtes passionné et que vous avez réalisé plusieurs projets, ces projets peuvent remplacer votre CV.

Si vous souhaitez vous lancer en tant que Freelance, alors vous n’avez pas besoin de diplôme, il vous faudra par contre apprendre les bases du métier par vous même et pratiquer de votre côté. Vous devrez aussi apprendre à créer votre propre réseau et à trouver des clients.

La formation Devenir Freelance Webmaster, de Web and Free vous aide dans toute cette étape de lancement (-50€ avec le code ALEXVIZEO).

Qu’est-ce que tu aimes dans métier de digital nomad webmaster à distance ?

Le métier digital nomad de Webmaster en tant que Freelance apporte avec lui la notion de liberté géographique et donc la possibilité de devenir Digital Nomad.

Ceci à plusieurs avantages :

  • lancer son activité dans un pays ou la vie est moins cher, un vrai gage de sécurité et confiance pour démarrer
  • voyager et de visiter de nouveaux pays et de nouvelles cultures
  • changer un contexte ou un entourage qui ne nous pousse pas à réussir
  • apprendre sur soi-même via le voyage

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Johann en ligne sur son site internet.

#25 Développeur web ou programmeur

  • Qu’est-ce qu’un développeur web ? Le développeur web, c’est le cerveau derrière ce qu’on voit sur l’écran de l’ordinateur ou téléphone. Il construit des sites web, des logiciels et des applications mobiles grâce à sa maîtrise des langages informatiques. 
  • Comment gagner de l’argent en étant développeur ou programmeur ? En freelance, le développeur intégre des projets de plusieurs semaines ou plusieurs mois, pour le compte d’une entreprise ou d’un particulier. Très en demande aujourd’hui, c’est l’un des meilleurs métiers de nomadisme digital pour vadrouiller tout en gagnant très bien sa vie. 

#26 Software développeur

  • Qu’est-ce qu’un software développeur ? Après le développeur web, on trouve le software développeur ! La différence entre les deux ? Alors que le premier conçoit principalement des sites internet, le second travaille exclusivement sur des logiciels et des systèmes d’exploitation pour tous types d’industries.
  • Comment gagner de l’argent en étant software développeur ? Les offres de mission ne manquent pas dans ce domaine. En moyenne, un software développeur peut facturer entre 300 et 500€ la journée de travail. De quoi vivre comme un roi à l’autre bout du monde avec un métier digital nomad !

#27 App Développeur·euse (Saas ou Mobile)

  • Qu’est-ce qu’un App développeur ? Encore un pro du coding, ici spécialisé dans la conception de logiciels web (aussi appelés SaaS) et d’applications mobiles. Alors que de plus en plus de services et de plateformes font le choix de se dématérialiser, la demande ne cesse d’augmenter pour ce métier de digital nomad !  
  • Comment gagner de l’argent en étant App développeur ? Un App développeur peut trouver aussi bien des contrats sur le long terme (pour concevoir une application complète) que sur le court terme (pour développer une fonctionnalité spécifique).

#28 Blockchain développeur

  • Qu’est-ce qu’un Blockchain développeur ? Le développeur blockchain se spécialise dans un domaine assez particulier : le blockchain, une technologie de stockage et de transmission de données sous forme de “blocs” reliés les uns aux autres. 
  • Comment gagner de l’argent en étant Blockchain développeur ? De par ses qualifications très techniques, le développeur blockchain fait partie des développeurs les mieux payés de la profession. Si cette spécialisation t’intrigue, ce peut être une bonne idée de carrière à explorer pour travailler à distance !

#29 Community Manager

  • Qu’est-ce qu’un community manager ? Si tu es un adepte des réseaux sociaux mais que tu préfères rester “dans l’ombre”, alors la profession de community manager devrait te plaire. Cela consiste à animer des pages Facebook, Instagram ou Twitter pour le compte d’une marque en créant des publications.
  • Comment un community manager gagne de l’argent ? En général, les contrats de community manager se signent sur le long terme. Donc une fois tes principaux clients en poche, à toi le travail régulier qui tombe tous les mois !

Community Manager : Mylène Ponzoni, Asie du Sud-Est

mylene ponzoni community manager metier digital nomad

Anciennement infirmière, je me suis reconvertie dans le marketing international pour travailler durant 4 ans en Asie du Sud-Est.

Voyant tout le potentiel que les réseaux sociaux pouvaient apporter, j’ai suivi une formation de community manager à distance pour pouvoir développer cette compétence.

Ces années en Asie du Sud-Est ont aussi contribué à un nouvel intérêt : la santé holistique et la spiritualité. 

J’ai alors décidé de mettre mes compétences au service de ceux qui œuvrent pour le bien-être des autres, et je me suis spécialisée dans les coachs et thérapeutes holistiques.

Cerise sur le gâteau ? 

Je suis 100% remote et j’ai la liberté de pouvoir travailler d’où je veux, quand je veux !

Décris ton métier de Community Manager

Mon métier de community manager peut être très diversifié suivant les demandes de mes clients. 

Mais ma mission première est de créer du contenu et d’animer la communauté de mes clients sur les réseaux sociaux au travers de stories et de publications, pour transmettre leur expertise et générer de l’interaction sur leur compte. 

Cela nécessite d’avoir un véritable intérêt pour eux et leur travail, d’être créatif et surtout très organisé afin de pouvoir être autonome dans les différentes tâches qui me sont confiées.

Je dois savoir faire des visuels, aussi bien photo que vidéo, maîtriser parfaitement les réseaux sociaux et outils annexes, avoir des qualités rédactionnelles et connaître tout l’écosystème de vente de mes clients dans le but de pouvoir au mieux les conseiller et créer pour eux le contenu le plus pertinent possible.

Comment peut-on se lancer en tant que Community Manager aujourd’hui ?

Il existe aujourd’hui de nombreuses formations en ligne permettant de devenir community manager. Mais les compétences comptent bien plus que le diplôme, car cela reste beaucoup de pratique.

Pour ma part, j’ai multiplié les formations en ligne spécifiques pour pouvoir acquérir le maximum de compétences dans chaque domaine et outils (Canva, Facebook Ads, Marketing, Reels, Vidéo, Instagram, Retouche Photo) pour pouvoir gagner en fluidité dans le travail de community manager. 

Je continue d’ailleurs toujours de me former, car les réseaux évoluent très vite ! Il est donc nécessaire de garder une constante curiosité intellectuelle pour pouvoir proposer du contenu qui convient aux différentes évolutions de chaque réseau social. 

Autre point, s’exercer sur son propre compte avant de prendre en main ceux de ces clients est primordial ! Donc poster, faire des stories, des lives, pour se mettre dans la peau des personnes qu’on va accompagner et pouvoir au mieux les conseiller !

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad community manager

La liberté de ce métier digital nomad !!!!  La liberté de pouvoir voyager sans avoir à poser de jours de vacances ou à me justifier.

La liberté de pouvoir travailler aux heures qui me conviennent le mieux (je suis hyper productive de 6h00 à 9h00, horaires qu’il me serait impossible de transposer dans un bureau). 

La seule chose qu’on me demande c’est que le travail soit fait. Donc libre à moi de m’organiser ensuite ! Je choisis généralement de travailler le matin et de profiter du pays où je réside le reste de la journée.

En un an, j’ai eu la chance d’aller au Mexique, au Portugal, à Dubaï, au Cambodge, en Thaïlande, à Bali, et ce n’est pas fini ! 

Pour moi ces 2 points représentent un luxe inestimable dont je ne pourrais plus me passer !

Autre point non négligeable : pouvoir choisir les personnes avec qui je travaille. Et ce sont pour toutes des personnes que j’admire beaucoup et pour lesquelles j’ai plaisir à partager leurs valeurs et leur univers.

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Mylène en ligne sur Instagram et son site internet.

#30 Content manager

  • Qu’est-ce qu’un content manager ? Job hybride entre chargé de communication et responsable éditorial, le content manager valorise et accroît la notoriété d’une marque en mettant en place une stratégie de contenu pertinente. Réseaux sociaux, presse, articles de blog, emailing… ses compétences sont variées !
  • Comment gagner de l’argent en étant content manager ? Ce métier peut aussi bien s’effectuer en indépendant qu’en tant qu’employé à distance au sein d’une entreprise ou d’une agence. Une certaine maîtrise des différents canaux marketing et de bonnes qualités rédactionnelles sont indispensables !

Content Manager : Margaux Labrousse, Asie du Sud-Est

margaux labrousse metier digital nomad

Hello, moi c’est Margaux,  j’ai 29 ans et je suis Content Manager. 

Après une école de commerce puis plusieurs années à travailler dans des grands groupes en marketing & communication, j’ai décidé de me lancer en freelance.

J’aide les entrepreneurs à gérer leur communication sur leurs différentes plateformes digitales et notamment sur les réseaux sociaux.

Décris ton métier de Content Manager

Le métier de Content Manager consiste à créer et gérer des contenus numériques pour une marque ou une entreprise afin de valoriser et améliorer son image sur le web (notamment sur les réseaux sociaux) mais aussi pour attirer une audience à convertir en clients.

Tout d’abord il faut définir une stratégie de contenus pertinente qui corresponde à la mission, à la vision et aux objectifs de l’entreprise ainsi qu’à sa cible.

Ensuite vient l’élaboration d’un planning éditorial et la conception des contenus dans différents formats avec la recherche d’informations sur les thèmes à traiter, le montage ou la création des visuels et la rédaction des textes..

Une fois que le contenu est en ligne, le Content Manager doit surveiller la réponse des utilisateurs pour animer la communauté et répondre aux questions. 

Vient ensuite une phase d’analyse des statistiques pour voir les contenus qui ont généré le plus de visites, les post les plus vus/lus/partagés, les call-to-action les plus performants et planifier les nouvelles publications en conséquence.

Il est important que le content manager connaisse bien les différents canaux de communication en ligne, les caractéristiques et les différences entre les plateformes. Il doit aussi consacrer une bonne partie de son temps à la veille multimédia pour repérer les nouvelles tendances et analyser les comportements des utilisateurs.

Comment peut-on se lancer en tant que Content Manager aujourd’hui ?

Ces dernières années et encore plus avec la période Covid, nous avons pu observer une transition accélérée de nombreuses marques vers le digital et la communication en ligne. De ce fait, les profils de Content Manager / Community Manager sont très recherchés par des entreprises de toutes tailles.

Pour devenir Content Manager, il est possible de se lancer après avoir obtenu un diplôme en communication ou marketing, avec une option digitale. Cependant, sur ce type de métier, les clients sont particulièrement sensibles aux productions de contenus déjà réalisées. Le diplôme peut être du coup moins important que les références. Si vous pensez ne pas avoir suffisamment de compétences après votre diplôme, je vous conseillerais d’accumuler le plus d’expérience possible en entreprise, dans une équipe digitale ou bien de suivre des formations en ligne pour devenir Content Manager. 

Pour optimiser vos chances d’être recruté·e en tant que content manager, misez sur vos réseaux sociaux. Non seulement il n’y a pas meilleure vitrine pour mettre en avant vos réalisations et vos offres, mais cela permet également de montrer vos compétences dans la gestion des différentes plateformes (ce n’est pas une obligation, je n’ai moi-même pas encore de compte pro et cela ne m’a pas empêché d’avoir un contrat à temps plein 😄). 

Si vous vous lancez en tant que freelance dans ce métier digital nomad, inscrivez-vous également sur des plateformes freelance comme Crèmes de la Crème ou Malt pour proposer vos services et n’oubliez pas de faire jouer votre réseau !

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad content manager ?

Tout d’abord la liberté géographique car j’aime beaucoup voyager et la vie de digital nomad me permet de découvrir de nouveaux endroits sans avoir à attendre le week-end ou les vacances pour en profiter. Je suis actuellement à Bali depuis quelques mois et j’adore pouvoir bouger aux 4 coins de l’île quand je le souhaite au gré des rencontres que je fais 🙂

D’ailleurs le fait d’intégrer des groupes d’entrepreneurs / freelances qui ont le même mindset et le même lifestyle que le miens est très stimulant et représente un autre aspect que j’apprécie particulièrement dans ma vie de digital nomad. 

Enfin, le fait d’être libre d’organiser mes journées comme je le souhaite ça n’a pas de prix à mes yeux. Si je veux faire une longue pause pour plonger dans la piscine ou terminer plus tôt pour aller voir le coucher de soleil sur la plage, je le fais. Si je préfère travailler le soir car c’est à ce moment de la journée que je me sens la plus productive et que j’ai du mal à me lever le matin, je le fais aussi !

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Margaux en ligne sur Instagram et LinkedIn.

#31 Expert Cybersécurité

  • Qu’est-ce qu’un expert cybersécurité ? Le rôle d’un expert en cybersécurité est de protéger les données d’une entreprise et de maintenir la sûreté de son réseau informatique. En d’autres mots, c’est lui qui fait barrière aux virus, aux hackers et autres pirates du web !
  • Comment gagner de l’argent en étant expert cybersécurité ? À l’attractivité du salaire s’oppose le caractère confidentiel du métier. Il te faudra en effet une connexion internet très sécurisée et un espace de travail intimiste : à prendre en compte pour travailler à distance.

Métiers digital nomade Publicité / Ads

#32 Expert Google Ads / Youtube Ads

  • Qu’est-ce qu’un expert Google Ads / Youtube Ads ? Le rayon d’expertise d’un consultant Google Ads : la publicité Google et YouTube. Grâce à ses connaissances pointues, il aide les entreprises à booster leur visibilité sur le moteur de recherche en définissant les critères de ciblage, le budget et l’emplacement de leurs encarts publicitaires. 
  • Comment gagner de l’argent en étant expert Google Ads / Youtube Ads ? Sur le web, très rares sont les entreprises qui ne font pas de publicité ! Il y a donc de nombreuses opportunités à saisir en termes de missions pour qui souhaite devenir expert Google et YouTube Ads.

Expert Google Ads / Youtube Ads : Jordan Antunes, Entre la France et le monde

Jordan Antunes metier digital nomad

Hello ! Je m’appelle Jordan et je suis expert Google Ads.

Digital Nomade à temps plein, je voyage à travers le monde tout en travaillant à distance pour mes clients.

J’ai toujours voulu voyager depuis que je suis adolescent et la vie de sédentaire n’a jamais été faite pour moi. J’ai donc tout mis en œuvre pour trouver une activité professionnelle qui me permette de gagner ma vie et de profiter des merveilles de ce monde.

Après des études en école de commerce et 2 ans à bosser en agence de pub à Paris pour apprendre mon métier, j’ai décidé de me mettre à mon compte en tant qu’expert Google Ads.

Décris ton métier d’expert Google Ads / Youtube Ads

Mon métier est de gérer des campagnes publicitaires sur la plateforme publicitaire de Google pour le compte de mes clients.

Je dois optimiser leurs campagnes publicitaires de la manière la plus efficace possible pour obtenir un maximum de résultats. Cela passe par déterminer sur quels mots-clés enchérir, optimiser les messages publicitaires, bien répartir le budget entre les campagnes, etc. Il faut afficher la bonne publicité, à la bonne personne et au bon moment.

C’est un métier basé sur des chiffres, donc ce sera pour toi si tu as un esprit analytique, le sens du détail et si tu es perfectionniste afin de toujours chercher à améliorer les résultats de tes clients.

C’est un métier avec des responsabilités car c’est toi qui gère leur budget et c’est aussi grâce à tes résultats que tes clients génèrent une partie de leur chiffre d’affaires.

Comment peut-on se lancer en tant qu’expert Google Ads / Youtube Ads aujourd’hui ?

Je pense qu’il y a 2 façons de se lancer sur ce métier:

1 – Faire comme j’ai fait et se faire recruter en tant que Junior dans une agence afin d’apprendre toutes les ficelles du métier puis de se mettre à son compte quand on se sent suffisamment à l’aise. Les agences recrutent énormément et certaines acceptent le full remote. L’avantage c’est que ça assure un revenu le temps de bien se former et ça permet d’avoir accès à un grand nombre de clients pour apprendre le métier dans différentes industries. 

2 – L’autre solution c’est de se former seul via des formations en ligne. Il y en a plein sur internet à des prix plus ou moins élevés. Google a d’ailleurs sa propre formation gratuite mais qui ne sera absolument pas suffisante pour se lancer. En revanche, ça peut déjà permettre de voir si ça nous plait.

Une fois à son compte il faudra démarcher des entreprises et se créer des profils sur des plateformes de freelance pour trouver ses premiers clients !

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier digital nomad expert Google Ads ?

Ce qui me plait le plus dans mon métier de digital nomad c’est la flexibilité qu’elle me donne dans tous les aspects de ma vie. Je suis libre de travailler où je veux, quand je veux et avec qui je veux.

Je peux visiter n’importe quel pays du monde pendant mon temps libre. Il n’y a pas plus grande sensation de liberté que de pouvoir organiser son quotidien selon ses envies. Je n’ai aucune contrainte autre qu’administrative par rapport aux visas dans les pays que je visite.

Pour le reste, je fais ce qui me plait du moment que mon travail est bien fait et que mes clients sont satisfaits.

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Jordan en ligne sur LinkedIn.

#33 Expert Facebook Ads / Instagram Ads

  • Qu’est-ce qu’un expert Facebook Ads / Instagram Ads ? L’expert Facebook Ads et Instagram Ads se spécialise dans la réalisation de campagnes publicitaires sur ces réseaux sociaux, appartenant tous deux au groupe Meta. Sa mission est d’acquérir de nouveaux clients et de les fidéliser à travers des posts sponsorisés. 
  • Comment gagner de l’argent en étant expert Facebook Ads / Instagram Ads ? Comme l’expert Google Ads, un professionnel de la publicité Facebook et Instagram se rémunère au projet. La durée des missions variera selon les objectifs commerciaux des clients.

Expert Facebook Ads / Instagram Ads : Arnaud Poullin, Génève

arnaud poullin expert facebook ads metier digital nomad

Je suis un français basé à Genève en Suisse depuis plus de 5 ans et j’aime beaucoup cette ville car elle est très internationale et hyper détente en même temps. 

Je travaille dans le marketing digital depuis 2013, et j’ai touché à pas mal de postes différents (sauf techniques) dans des agences et des boîtes.

Ça m’a permis de toucher à plein d’aspect du marketing en ligne et c’est une très bonne base pour les Facebook et Instagram Ads.

Aujourd’hui, je suis indépendant, c’est un choix qui me convient bien mieux que d’être employé, même si ce n’est pas rose tous les jours non plus !

Décris ton métier d’expert Facebook Ads / Instagram Ads

Expert Facebook Instagram Ads est un job hyper intéressant car il combine beaucoup de compétences marketing : le copywriting, la création de contenu, la création de vidéo, la stratégie, le branding, la data, le test & learn, l’évolution des plateformes et des usages. 

C’est un super shaker marketing : créativité ET data se répondent.

On peut avoir une idée le matin, la mettre en place le midi et savoir si l’idée est bonne en moins de 2 jours. 

De plus, une recette qui marche très bien pour une marque sera peut-être catastrophique pour une autre. Donc expert Facebook Instagram Ads est un job protéiforme qui demande d’être curieux, ouvert, pugnace, créatif et rigoureux.

On peut se fier à son intuition, mais on doit toujours croire la data !

Comment peut-on se lancer en tant qu’expert Facebook Ads / Instagram Ads aujourd’hui ?

Le monde d’aujourd’hui laisse penser qu’on peut devenir un expert sur n’importe quel métier du digital en quelques mois seulement grâce à des tutos Youtube.

C’est vrai et faux.

Toute la théorie est disponible en ligne. Vidéos, articles, gourous LinkedIn etc…

Avec toutes ces ressources, on peut rapidement acquérir une bonne vision et connaissance du job.

Cependant, selon moi, c’est à peine 30% du chemin parcouru (ces 30% sont hyper importants attention).

Mais si on veut être expert Facebook Instagram Ads : il faut pratiquer. Pratiquer avec de vraies marques, des vrais produits, des vrais clients et du vrai argent.

Pas simple quand on souhaite se lancer. Mais pas impossible non plus.

3 pistes pour se lancer dans ce métier digital nomad :

  • Identifier dans son entourage proche et moins proche des personnes qui pourraient avoir besoin de faire des campagnes sur Facebook et Instagram
  • Identifier des marques pour lesquelles on pourrait faire une campagne test gratuitement et leur proposer le deal.
  • Créer un produit virtuel ou sélectionner un produit physique, monter un site Shopify et se faire la main avec ses propres deniers

Attention aussi à bien choisir ses prospects pour bien gagner en compétences et ne pas perdre de temps avec des produits ou services qui n’intéressent personne !

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier digital nomad expert Facebook Ads / Instagram Ads ?

J’aime le fait de dépendre de 10-15 clients en tant qu’indépendant et pas d’une ou 2 personnes en tant qu’employé.

J’aime le fait que mes clients m’écoutent et me disent merci pour mon travail. J’ai vraiment le sentiment de les aider et que mon travail sert à quelque chose.

J’aime le fait de me dire que demain, si je souhaite aller vivre dans un nouveau pays, j’aurais simplement à trouver un nouveau co-working avec du bon café et une bonne connexion internet 🙂

J’aime le fait de pouvoir décider moi-même de ma destinée et ne pas devoir demander de permission à qui que ce soit.

Intéressé d’en savoir plus? Tu peux retrouver Arnaud en ligne sur LinkedIn et sur son site internet.

#34 Expert·e TikTok Ads

  • Qu’est-ce qu’un expert TikTok Ads ? Même concept, différent terrain de jeu ! TikTok est le réseau social qui monte en puissance depuis ces dernières années. Les marques, elles, ont bien compris l’avantage d’y être présentes, et d’y faire de la publicité, d’où l’apparition de ce nouveau métier. 
  • Comment gagner de l’argent en étant expert TikTok Ads ? Aujourd’hui, être expert TikTok est encore un job de niche, assez peu concurrentiel. Si tu es fan du réseau social et que tu cherches à obtinir un métier de digital nomade, pourquoi ne pas te lancer ?

#35 Expert Pinterest et Pinterest Ads

  • Qu’est-ce qu’un expert Pinterest et Pinterest Ads ? Rendre un business visible sur Pinterest et attirer du trafic qualifié sur son site : tel est le rôle d’un expert Pinterest. Très recherché par les sites e-commerce pour les aider à booster leurs ventes, il connaît toutes les ficelles de la plateforme.
  • Comment gagner de l’argent en étant expert Pinterest et Pinterest Ads ? Là encore, l’expert Pinterest opère presque toujours en freelance, et enchaîne les contrats pour les entreprises qui font appel à lui.

Expert Pinterest / Pinterest Ads : Mary Lumley, Entre la France et le UK

Mary Lumley experte pinterest job digital nomad

Hello ! Je m’appelle Mary et je suis Pinterest Ads Manager.

J’ai grandi aux Pays-Bas et après mes études je suis partie vivre et travailler à l’étranger, notamment à Oxford, Londres et à Nice.

J’ai passé de nombreuses années dans de grandes entreprises internationales dans des rôles de management et gestion de projets informatiques.

J’ai découvert Pinterest en 2012 alors que je cherchais de nouvelles manières de promouvoir une première activité entrepreneuriale. Ce fut love at first sight !

À une époque où Facebook était au centre des attentions, l’aspect très visuel de Pinterest m’a tout de suite plu et je suis devenue l’une des toutes premières à lancer un blog sur le marketing Pinterest.

Maintenant, je gère une agence Pinterest « virtuelle » qui me permet de travailler n’importe où.

Décris ton métier d’experte Pinterest / Pinterest Ads

En tant que Pinterest Ads Manager, je m’occupe de gérer les comptes Pinterest de marques e-commerce anglophones.

Cela inclut la création et la publication de contenus organiques plusieurs fois par semaine ainsi que la construction de campagnes publicitaires 1 à 2 fois par mois en fonction du budget et des objectifs marketing de chaque client. Je suis également de façon quotidienne l’avancé de chaque campagne publicitaire afin d’optimiser les résultats.

Lorsque je commence avec une nouvelle marque, il faut parfois créer et configurer un compte Pinterest à partir de zéro. Mais le plus important est toujours de définir leur identité visuelle sur la plateforme et leur stratégie SEO car Pinterest est un moteur de recherche visuel avant tout.

En fin de mois, je fais un appel par visioconférence avec mes clients pour faire le point sur leur stratégie Pinterest, des idées de publications et présenter les résultats organiques/publicitaires du mois.

Comment peut-on se lancer en tant qu’expert Pinterest / Pinterest Ads aujourd’hui ?

Il est très important de bien comprendre comment fonctionne Pinterest. Il existe de nombreuses formations pour t’apprendre les ficelles du métier de Pinterest Manager.

Je te conseille d’abord d’acquérir de l’expérience en travaillant avec des clients qui souhaitent publier un contenu organique avant de se lancer dans la création et la gestion de publicités payantes, car celles-ci requièrent un peu plus de connaissances marketing.

Par la suite, un bon moyen d’acquérir une expérience des publicités payantes est de proposer à l’un de tes clients de gérer une campagne gratuitement s’il paie les coûts de publicité sur Pinterest.

Sinon, tu pourras lancer ta propre campagne publicitaire sur Pinterest. En tout cas, la meilleure façon d’apprendre est tout simplement de te lancer dans un contexte pas trop risqué une fois que tu te sens prêt(e).

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad experte Pinterest  ?

Même si je travaille plus que jamais avec ce métier digital nomad, je me sens tellement plus libre ! Mon travail ne m’impose aucune limite de lieu ou de temps (sauf pour les rendez-vous avec mes clients bien sûr). Si j’ai envie de partir pour la journée, il n’y a personne à qui je dois demander permission. Je dispose de mes journées comme je le souhaite et pour moi ça n’a pas de prix !

Mes clients se trouvent aux quatre coins du monde et cela ne pose aucun problème, car on communique principalement par email. Pour les rendez-vous, je gère ma disponibilité avec un calendrier online.

J’indique quand je suis dispo (ou pas !) et mes clients ou prospects peuvent réserver, changer ou annuler les rendez-vous sans mon intervention. Cela me permet de gérer mon planning comme je l’entends.

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Mary en ligne sur le site marylumley.com, sur LinkedIn ou bien sûr Pinterest !

Métiers Nomade digital Business

#36 Animateur de Mastermind / communauté premium

  • Qu’est-ce qu’un animateur de communauté ? Tu es passionné d’échanges et de brainstorming sur des sujets divers ? Alors le métier d’animateur de mastermind devrait t’inspirer. Il s’agit d’animer des rencontres entre des personnes partageant les mêmes problématiques. Le but : utiliser le pouvoir de la communauté pour s’entraider. 
  • Comment gagner de l’argent en étant animateur de communauté ? Tu interviens pour des entreprises ou entrepreneurs en ligne qui gèrent des communautés privées payantes (très en vogue sur Discord). Et grâce à Zoom et autres logiciels de conférence virtuelle, il est tout à fait possible d’animer un mastermind entièrement en ligne ! Parfait pour un métier digital nomad.

#37 Consultant en marketing digital

  • Qu’est-ce qu’un consultant en marketing digital ? Si tu as un background solide dans le marketing digital, pourquoi ne pas te lancer à ton compte en tant que consultant ? Ce job de digital nomad implique de collaborer avec des entreprises et de leur prodiguer des conseils quant à leur stratégie marketing.
  • Combien gagne un consultant en marketing digital ? Un consultant en marketing digital facture ses prestations à la mission. Avec la montée du travail nomade, beaucoup d’entreprises ne verront aucun inconvénient à communiquer par visioconférence. 

Consultante en marketing digital : Anastasia Périn, Entre Paris et le monde

anastasia perin consultante marketing digital

Hello, je m’appelle Anastasia et j’ai 28 ans.

Je suis consultante en marketing digital, spécialisée en expérience client et CRM.

Bien que je sois installée à Paris, j’adore voyager et je profite de la flexibilité de mon travail pour partir en vadrouille et installer mon ordinateur où le vent me porte, que ce soit sur les plages de France ou d’Australie !

Décris ton métier de consultante en marketing digital

Mon métier consiste à accompagner des marques de toutes tailles et de tous secteurs sur la création d’une expérience client la plus optimisée et authentique possible.

Que ce soit sur l’acquisition, l’engagement, l’activation ou la fidélisation des clients, j’analyse les besoins des marques pour leur proposer les stratégies et outils les plus adaptés.

Vient ensuite la phase plus opérationnelle de mise en place de ces stratégies, où la créativité est souvent de mise. Sans oublier le suivi de performances permettant d’analyser l’impact des changements mis en place.

Selon les besoins des marques, les missions peuvent être ponctuelles (quelques semaines ou mois) ou s’engager sur le long terme, notamment quand il n’y a pas d’équipe CRM en interne.

Stratégie marketing, gestion de data base, design, copyrighting, reporting… J’adore vraiment le côté « touche à tout » de ce métier si varié et stimulant !

Comment peut-on se lancer en tant que consultant en marketing digital aujourd’hui ?

L’un des points positifs de la période de confinement que nous avons vécue est la transition accélérée de nombreuses marques vers le digital et le e-commerce. Dans ce contexte, les demandes en consultants marketing digital, CRM, e-commerce et autres ont augmentées, en faisant l’un des domaines les plus viables pour se lancer en freelance !

Pour mettre toutes les chances de votre côté, je vous conseillerais d’accumuler le plus d’expérience possible en entreprise, dans une équipe digitale ou CRM, afin de vous lancer en freelance avec une vraie expertise et plusieurs années au compteur. Si vous avez hâte d’être indépendant, vous pouvez aussi commencer par des missions de freelance au sein d’agences digitales pour être bien encadré et gagner en méthodologie, avant de vous lancer seul et de démarcher vos propres clients.

Pour optimiser vos chances de trouver des clients, misez sur un profil LinkedIn complet et inscrivez-vous sur des plateformes comme Crèmes de la Crème ou Malt. Sans oublier de faire jouer votre réseau et le bouche à oreille pour se lancer dans ce métier digital nomad !

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad consultante en marketing ?

La flexibilité !

Pouvoir travailler de n’importe où et à mon rythme, c’est vraiment ce qui m’a poussé à devenir freelance et exercer un métier digital nomad.

Même si je m’arrange pour faire les meetings les plus importants en physique (c’est aussi agréable de rencontrer les clients en face), je profite souvent de cette flexibilité pour travailler en bord de mer.

Commencer la journée par une balade sur la plage, faire une pause baignade le midi, et partir en session paddle une fois le dernier mail envoyé, pour moi c’est le paradis ! En France ou au bout du monde, tout est possible : le décalage horaire n’est pas un problème tant que l’on reste organisé et que l’on a une bonne communication avec ses clients.

On y prend tellement goût qu’il me semble maintenant impossible de revenir travailler dans un bureau et à des horaires fixes !

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Anastasia en ligne sur le site de son agence et sur LinkedIn.

#38 Expert en Service Client

  • Qu’est-ce qu’un expert en service client ? Disponibilité, courtoisie, bon relationnel, diplomatie… autant de qualités à avoir pour devenir chargé de service client. Ce métier implique de répondre aux demandes des clients, de les conseiller et de gérer les problèmes techniques et litiges éventuels. 
  • Comment gagner de l’argent en étant expert en service client ? Les échanges se faisant par téléphone ou par email, un experte de clientèle peut très bien exercer à distance. Seules conditions : se caler sur le fuseau horaire des clients, et avoir une ligne téléphonique fiable.

Experte en Service Client : Marie Payraud, Entre la France et l’Indonésie

Marie Payraud Service client Customer care

Hello à tous, Je suis Marie j’ai 27 ans et il y a de cela 1 an et demi je me suis lancée dans mon aventure de digitale nomade en devenant Customer Care Agent chez Heetch.

Après mon Master en Tourisme & Hospitalité à Londres, je me suis retrouvée bloquée chez mes parents pendant le covid sans job à rêver d’une vie différente, plus de liberté, de soleil et de voyages.

Décris ton métier d’experte en service client

Mon métier consiste à traiter les demandes des passagers et des chauffeurs qui utilisent l’application et rencontrent des problèmes. Ça peut aller d’une simple demande d’information à des urgences parfois assez graves.

On a une équipe sur chaque fuseau horaire (Mexique, France et Indonésie) pour assurer une réponse presque instantanée à nos utilisateurs.

La plupart des réponses se font par mail mais on a également une ligne téléphonique pour les urgences qui nécessitent plus d’attention.

Comment peut-on se lancer en tant qu’expert en service client aujourd’hui?

L’avantage de ce métier, c’est qu’il n’y a pas forcément besoin d’expérience.

Je n’avais jamais travaillé dans le service client avant.

J’ai trouvé cette offre sur LinkedIn et j’ai tenté ma chance. Je pense que ce qui m’a démarquée lors des entretiens ont été les choses suivantes: ma capacité d’adaptation (ils recherchaient quelqu’un qui avait déjà voyagé et était autonome), ma motivation, mes qualités d’écoute et de communication.

Il faut bien évidemment savoir écrire et parler français correctement puisqu’on passe notre journée à rédiger des mails mais aussi être à l’aise avec le fait de bosser seul.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad experte en Service Client  ?

Pour moi ce qui fait vraiment la différence dans un métier digital nomad c’est la liberté.

Ça m’a toujours clairement angoissé l’idée du CDI, aller au bureau tous les jours, voir les mêmes collègues et devoir rendre des comptes à un employeur…

Aujourd’hui même si je dois bien-sûr remplir des objectifs, j’ai la liberté de choisir où j’irais travailler demain, avec qui et comment j’organiserais mon temps.

Je peux allier mon envie de voyager, rencontrer de nouvelles personnes, développer mes passions avec mon job. J’y trouve un plus grand équilibre vie professionnelle – vie personnelle, quelque chose que ne retrouvais pas dans mon ancien mode de vie “traditionnel”.

Je n’ai pas pris de vraies vacances depuis 1 an et demi parce que j’ai l’impression que mes week-end sont des vacances.

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Marie en ligne sur Instagram.

#39 Project Manager

  • Qu’est-ce qu’un project manager ? Terme un peu fourre-tout, le project manager, ou chef de projet, est une personne polyvalente, aux multiples casquettes. Du marketing à la stratégie commerciale, en passant par le management des équipes, il coordonne tous les aspects d’un projet pour le mener à bien. 
  • Comment gagner de l’argent en étant project manager ? Presque toutes les boîtes ont besoin de chef de projet. Pour être project manager digital nomade, vise plutôt les boîtes proposant des services dématérialisés, plus enclines à embaucher des employés en télétravail. Une piste pour un métier digital nomad.

#40 Closer

  • Qu’est-ce qu’un closer ? Sorte de commercial haut de gamme, davantage tourné vers l’humain et l’aspect psychologique, le closer intervient uniquement à la dernière étape du processus de vente. Il est chargé de « fermer” la vente, autrement dit de la conclure. 
  • Comment gagner de l’argent en étant closer ? Un closer travaille aux côtés d’entreprises ayant besoin d’accroître leur taux de conversion. Comme un commercial classique, il peut être rémunéré à l’heure ou par commission : selon la nature du produit ou du service, les gains peuvent donc être conséquents ! Nickel pour un métier digital nomad.

Closer : Matis Cauver, Bali

matis cauver closer metier digital nomad

Je m’appelle Matis Cauver, j’ai 22 ans, j’aide les grands entrepreneurs français à développer leurs ventes soit en closant de moi même soit en déléguant à mes équipes 

Mais je n’ai pas toujours été aussi successful, en effet j’étais maçon il y a quelque temps de ça., J’ai d’ailleurs commencé comme prospecteur par téléphone, très challengeant ..!

Ensuite, j’ai trouvé un écosystème dans lequel j’ai pu évoluer, j’ai généré beaucoup d’argent pour ces personnes et je leur ai dit « qu’est ce qu’il se passerait si au lieu de générer x (100k/ mois en info-produit) j’apprenais à d’autre à faire la même chose , et c’est comme ca que je suis devenu manager.

Puis j’ai développé grâce au métier de closer et j’ai compris comment fonctionnait le business en ligne. J’ai créé du réseau et j’ai lancé plusieurs business, aujourd’hui je gère une équipe de 20 closers qui travaillent pour moi, et je lance un projet immobilier sur Bali !

Décris ton métier de closer

Qu’est-ce que le closing ?

De l’anglais « to close a deal », qui veut dire «  fermer une vente » le closing correspond à la démarche commerciale qui vise à conclure la vente et convertir le client.

Le closer reçoit en échange une commission.

Comment peut-on se lancer en tant que closer aujourd’hui ?

Pour se lancer ? Prendre contact avec des organismes qui sont capables d’être transparents sur les chiffres de leurs closers, et qui ne demandent pas de prospecter par toi-même (ou pas uniquement).

Se méfier des soit disant « closers certifiés / meilleurs closers » qui sont souvent autoproclamés.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad closer  ?

Ma liberté, bien que les challenges se présentent tout autant voir plus, mais ce sont mes problèmes que je dois analyser, comprendre, régler et supprimer pour MON ENTREPRISE. 

Et d’autre part, je m’astreins à une règle de vie : «  si je ne me sens pas bien dans un pays/ville/villa, je me laisse 48h pour le quitter. »

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Matis en ligne sur Instagram.

#41 Expert SEO – Référencement sur internet

  • Qu’est-ce qu’un expert SEO ? La spécialité de l’expert SEO est le référencement naturel, autrement dit l’art de positionner des sites web dans les premiers résultats des moteurs de recherche. Il s’appuie pour cela sur un savoir-faire très pointu dans les techniques et stratégies d’optimisation SEO. 
  • Combien d’argent gagne un expert SEO ? Comme pour le développeur, ce sont des compétences très recherchées à l’heure actuelle par les entreprises. Les opportunités sont donc nombreuses et ce métier en développement attire de plus en plus de nomades digitaux.

Expert SEO : Matthieu Verne, France, Auvergne

matthieu verne expert seo

Hello, je suis Matthieu, fan d’Internet depuis 1999, consultant SEO depuis 2009, formateur SEO depuis 2018 et heureux papa depuis 2021 🤩

C’est suite à un Master 2 en Marketing à Clermont-Ferrand que je me suis dit que rester assis dans un bureau parisien toute la journée avec mon boss à côté : très peu pour moi.

Alors, j’ai saisi l’opportunité (que je me suis créé) de lancer mon activité en aidant les entreprises à être plus visibles sur Google.

Après tout, ça faisait déjà 10 ans que je créais des sites pour moi-même et que je les référencait. Ces compétences devraient bien pouvoir servir à des clients (spoiler alert : l’avenir à confirmer que cette hypothèse était bonne 😅)

Décris ton métier d’expert SEO

Ce que j’aime dans le SEO c’est que c’est varié et on en apprend tous les jours.

Certains SEO sont plus techniques et d’autres sont plus marketeux : ce sont les 2 approches que l’on trouve chez les référenceurs. Les 2 ont leurs forces et leurs faiblesses, mais ils sont complémentaires.

Le métier de consultant SEO tourne autour des piliers du référencement :

  • Définir une stratégie pour son client.
  • Auditer le site d’un point de vue technique.
  • Rédiger (ou faire rédiger par un rédacteur web formé au SEO (petit bonjour aux membres de ma formation SEO Rédacteur+++ qui forme justement les rédacteurs web au SEO)) des contenus optimisés.
  • Rendre un site populaire aux yeux de Google, en allant chercher à ce que d’autres sites fassent un lien vers le site de notre client.
  • Suivre l’évolution du positionnement du site sur Google et prendre des décisions sur les améliorations à mener sur les points précédents.

Et comme les clients sont dans des thématiques différentes et que les “codes” ne sont pas les mêmes dans toutes les industries, c’est passionnant à étudier.

Comment peut-on se lancer en tant qu’expert SEO aujourd’hui ?

Il y a 3 solutions pour se former au SEO d’après moi :

  • être autodidacte
  • suivre une formation
  • travailler en entreprise

Pour ma part, j’ai tout appris sur le tas.

Le côté positif est qu’on met vraiment les mains dans le cambouis et qu’on va donc au fond des choses.

Le côté négatif est que c’est trèèèèès long ! Comptez plusieurs années.

Ca concerne donc souvent des passionnés, déjà compétents et qui veulent se lancer à leur compte.

Si vous ne faites pas partie de ceux-là et que le référencement vous attire, la solution la plus efficace est de suivre une formation, qui va durer de quelques semaines à quelques mois, puis de pratiquer pour ancrer votre apprentissage. Le mix connaissances/expérience est essentiel et c’est à mon sens le moyen le plus rapide de se former.

La dernière solution est d’aller travailler en agence web/SEO.

L’avantage est que vous serez directement sur le terrain et que vous verrez plein de cas différents, c’est très formateur.

L’inconvénient est qu’il faut arriver à rentrer dans une agence sans avoir de compétences : un stage serait sans doute la meilleure solution.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad expert SEO  ?

La liberté qu’apporte ce métier digital nomad !

C’est cette liberté géographique qui m’a permis de quitter ma ville pour rejoindre la femme que j’allais épouser quelques années plus tard. Si j’avais été salarié, j’aurais été bloqué et ma vie n’aurait pas été la même !

C’est aussi cette liberté qui m’a permis de profiter de la naissance de mon fils et de rester dans ma bulle familiale pendant 2 mois sans avoir de comptes à rendre à un patron qui aurait voulu que je reprenne le travail au bout de quelques jours.

C’est donc la liberté de vivre la vie que je choisis.

Si je veux partir vivre à l’autre bout du monde, demain, rien ne m’y empêche.

Tout est possible et ce n’est qu’à moi de voir ce que je veux faire de ma vie ! C’est un luxe aujourd’hui !

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Matthieu en ligne sur LinkedIn et sur son site internet.

#42 Growth Hacker

  • Qu’est-ce qu’un growth hacker ? N’ait pas peur : malgré le mot “hacker”, il ne s’agit pas là d’aller mijoter des combines douteuses sur le dark-web ! En réalité, le rôle d’un growth hacker est de générer la croissance d’un business en plaçant le consommateur au cœur de son approche.
  • Comment gagner de l’argent en étant growth hacker ? Populaire aux États-Unis, le concept de growth hacking gagne peu à peu du terrain dans la sphère professionnelle française. À toi de repérer les offres de growth hacker en remote ou de te lancer comme indépendant via ce métier digital nomad !

Growth Hacker : Sébastien Burger, France Montpellier

Sebastien Burger growth hacker automatisation

Je m’appelle Sébastien Burger, je suis growth hacker avec une spécialité sur l’automatisation.

J’aide les entrepreneurs à gagner du temps en automatisant un maximum de choses dans leur activité.

Ça passe par de l’automatisation de processus métier (admin, statistiques, onboarding, compta…) et de l’automatisation de marketing (emailing, stratégie de scaling, scrap de données, acquisition, etc.)

Gobalement, je suis un geek passionné par l’efficacité, l’automatisation, la psychologie et la tech.

J’ai été growth hacker d’une grosse startup dans l’automatisation de comptabilité. 

Et j’ai créé/revendu une entreprise dans de l’automatisation sur LinkedIn.

Décris ton métier de growth hacker

Je travaille principalement avec des entrepreneurs web et quelques startups. 

Je les aide à identifier : 

  • Les zones qui ne sont pas optimisées dans leur entreprise, que ce soit dans la gestion quotidienne ou dans leur marketing.
  • Là où ils passent trop de temps 
  • Ce qu’ils ne font Pas, même s’ils savent que ça serait bénéfique pour le business
  • Ce qui ne fonctionne pas.

Je passe ces données à la moulinette :

  • De mon expérience de 15 ans à travailler sur le web.
  • Des clients avec qui j’ai travaillé qui ont eux des résultats positifs
  • Et de ma passion du « problem solving ».

Et je ressors avec :

  • Stratégies que je mets en place (principalement pour le marketing)
  • Des workflows de process et outils à utiliser (principalement pour les processus métier) 
  • Ou de la création de solutions customisées, souvent un mélange de développement, d’API + des outils no-code comme Airtable

Comment peut-on se lancer en tant que growth hacker aujourd’hui ?

Growth hacker devient un terme très large. Il y a beaucoup de sous-branches, moi je suis principalement dans l’automatisation.

Tout s’apprends sur le net, donc je dirais qu’il faut surtout s’assurer d’avoir une compatibilité de personnalité + affinité :

  • Être fondamentalement autodidacte, et aimer se former en permanence et chercher tout seul des solutions, puisque c’est un sujet qui évolue constamment.
  • Savoir parler anglais
  • Être passionné par la tech, et être ok avec le fait d’avoir toujours des problèmes à régler.
    (Je suis tous les jours en communication avec des supports techniques de différents outils)
  • Savoir se former au minimum au développement (JavaScript, Python, API…)
  • Avoir un esprit beaucoup plus technique que « artiste » :
    Donc “dans la résolution de problème” et un raisonnement statistique.
    Savoir visualiser/imaginer des workflows avec des données qui entrent d’un côté, tout ce que tu vas faire pour « manipuler et transformer ces données » et le faire ressortir à la fin, de la bonne manière.
  • Pour la branche marketing : s’intéresser à la psychologie humaine est un vrai plus. 

Si tu as ces bases là, il existe des centaines de formations/chaînes YouTube sur le net pour se former, en fonction de la spécialité qui t’intéresse.

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Sébastien en ligne sur LinkedIn, Instagram et sur son site internet.

#43 Expert outils en ligne

  • Qu’est-ce qu’un expert outils en ligne ? Encore un métier de niche, mais qui peut avoir une réelle plus-value pour beaucoup de start-ups et d’entrepreneurs ! Cela consiste à devenir expert d’un logiciel en ligne (type Notion, Asana, Trello…) et de former les dirigeants de business à son utilisation afin d’améliorer leur productivité.
  • Comment gagner de l’argent en étant expert outils en ligne ? Deux options : la première, offrir un service de coaching, avec des sessions par visioconférence. La seconde, concevoir et vendre une formation en ligne pour une rentrée d’argent plus automatisée.

Experte outils en ligne : Miléna Gandroz, Bali

milena gandroz experte notion digital nomad

Hello, moi c’est Miléna ! 

Je suis coach en productivité et experte Notion.

Ma mission, c’est d’aider les entrepreneures à travailler plus efficacement et à reprendre le contrôle de leur temps pour développer un business au service de leur vie. 

Pour ça, je m’appuie notamment sur cet outil génial qu’est Notion pour les aider à créer un système d’organisation qui leur correspond à 100% que ce soit via mes templates Notion, ma formation Notion de A à Z et mon coaching de groupe Entrepreneures Productives. 

Après des années à travailler en finance dans des grandes boîtes à Paris et à New York, j’ai décidé de tout lâcher pour lancer mon business, en voyageant et travaillant d’où je veux dans le monde (tant qu’il y a le Wifi 😅)

Décris ton métier d’experte Notion

En tant qu’experte Notion mais aussi Productivité, j’ai plusieurs casquettes au final : coach, formatrice, consultante, mentor, créatrice. 

Mon objectif est de permettre à un maximum d’entrepreneures de se simplifier la vie et de gagner du temps avec Notion. 

Ça passe par :

  • De la création de templates gratuits ou payants pour organiser des aspects bien spécifiques de sa vie ou de son business
  • De la formation sur Notion et le suivi des élèves
  • De l’accompagnement en groupe ou en individuel
  • De la création d’espace personnalisé 
  • Et à côté de ça bien sûr tous les aspects d’un business en ligne à gérer : création de contenus, administratif, veille, formation, suivi clients etc..

Comment peut-on se lancer en tant qu’expert outil en ligne aujourd’hui ?

La première étape c’est de connaître l’outil sur le bout des doigts donc de se former dessus, que ce soit via des contenus gratuits sur le web ou une formation complète payante.

Ensuite, il faut expérimenter, car la théorie ne suffit pas. Tester les différentes fonctionnalités, regarder ce qui se fait ailleurs pour s’inspirer et être dans une logique d’amélioration continue, car les outils évoluent constamment. Dans le cas de Notion, les possibilités sont infinies, c’est ça toute la beauté de cet outil et en tant qu’experte, on doit pouvoir être force de proposition pour organiser l’information de la manière la plus fluide possible. 

Ensuite, il y a différents business models possibles autour des outils. La création et la vente de template, le consulting, des offres 100% personnalisées, la formation. 

Comme tout business, il faut se rendre visible et prouver son expertise. Que ce ce soit en étant actif·ve au sein de la communauté, en créant des contenus gratuits, en en parlant à son réseau existant, etc.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad experte Notion ?

La liberté de pouvoir choisir où je vis, via ce métier digital nomad et de pouvoir découvrir des endroits et des personnes incroyables partout dans le monde tout en développant mon business en même temps. 

Je fais évoluer mon business suivant mes besoins, mes envies pour qu’il s’adapte à mon mode de vie et pas l’inverse. Je n’ai plus forcément de notion de week-end, de vacances : je peux décider de prendre mon mardi après-midi au dernier moment tout comme travailler tout le week-end sur un projet en particulier, c’est complètement flexible.

Je suis actuellement en Asie et on ne va pas se mentir : travailler face à la mer ou aux rizières, ou travailler dans un open space tout gris à Paris, le choix est vite fait ! 😁

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Miléna en ligne sur LinkedIn, Instagram et sur son site internet.

#44 Expert e-commerce drop shipping

  • Qu’est-ce qu’un expert e-commerce drop shipping ? Vendre des produits sur internet, c’est le principe du e-commerce. Oui, mais alors, comment devenir digital nomade s’il faut s’occuper des stocks et des expéditions ? C’est là où le dropshipping est intéressant. Il s’agit de créer une boutique en ligne et de vendre les biens d’un prestataire externe. 
  • Comment gagner de l’argent en étant expert e-commerce dropshipping ? Tu te places donc ici comme revendeur intermédiaire. À chaque commande sur ton site, tu commandes à ton tour chez le fournisseur (pour moins cher), qui se charge d’expédier et livrer le colis. Gagnant-gagnant !

Expert e-commerce drop shipping : Nadir Imedjoubene, Entre la France et l’Asie

Nadir Imedjoubene ecommerce_drop_shipping metier digital nomad

Bonjour, je m’appelle Nadir,  j’ai 24 ans et je suis le fondateur du site MaisonSainetPure.com.

Je suis originaire de Grenoble, j’ai fait un master en école de commerce à l’INSEEC Business de Lyon.

A la suite de mes études, je me suis lancé dans le e-commerce, avec l’ambition de créer une marque et de pouvoir travailler d’où je souhaite.

Décris ton métier de e-commerçant

Un e-commerçant, c’est un entrepreneur qui vend des produits en ligne, via son site internet, celui des autres, via des marketplaces ou les réseaux sociaux.

Il est possible de vendre différents types de produits. On peut décider de vendre des produits déjà fabriqués par des fournisseurs ou bien créer ses propres produits. Nous pouvons également vendre des produits digitaux.

Chez MaisonSaintePure, notre équipe est composée d’une dizaine de personnes, toutes travaillant en télétravail.

Nous avons à cœur de nous développer via différentes sources de trafic. Pour cela, nous avons un réseau d’agence en ligne, une chargée de la communication sur les réseaux sociaux composée de 4 personnes.

Une seconde agence chargée du marketing sur les réseaux sociaux composée de 2 personnes et une agence chargée du SEO de 3 personnes.

Nous avons également 2 freelances en charge du SAV et 1 freelance chargé de la rédaction des textes de ventes. P

uis mon associé Vincent et moi-même nous nous occupons du reste, comme la partie logistique, le référencement de nouvelles gammes produits, et les suivis des résultats des agences.

Nous avons un quotidien passionnant qui change régulièrement et nous stimule toujours autant avec Vincent. Dans la même journée, nous pouvons passer des problèmes logistiques, à la création de nouveaux visuels puis la création d’une offre marketing et bien d’autres !

Comment peut-on se lancer en tant qu’ e-commerçant aujourd’hui ?

Pour se lancer dans le e-commerce, le plus simple est de débuter en dropshipping. Cela vous permettra de ne pas faire de stock produit avant de vous lancer, et donc de limiter les frais. Vous allez pouvoir vous concentrer à fond sur votre marketing ou le SEO, selon ce que vous préférez.

Une fois que vous serez sûr de la qualité de votre produit et de votre capacité à le vendre, je vous conseille de passer en e-commerce avec du stock afin de développer une marque.

Vous pouvez créer votre site boutique en ligne vous-même via un CMS comme Shopify, c’est le plus adapté pour les débutants selon moi car il a des thèmes gratuit faciles à utiliser, mais il y en a aussi d’autres comme  WooCommerce, Prestashop, Wix et bien d’autres. 

Vous avez aussi la possibilité d’acheter votre premier site via des agences ou des freelances, et cela vous permettra de vous lancer en évitant la partie de création du site internet, qui je le sais rebute nombre de débutants.

Enfin, vous avez la possibilité de vendre sur des marketplace, et ici pas besoin de site internet mais simplement d’une page produit, ce qui vous évite bien du travail si ce n’est pas votre truc.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad e-commerçant ?

Ce qui est passionnant dans la vie de digitale nomad, c’est que l’on peut travailler d’où l’on veut.

Personnellement, je viens de réaliser 1 an de voyage à travers l’Asie en travaillant et quel bonheur de se lever chaque matin avec un cadre de vie paisible et agréable.

En plus de cela en tant qu’ e-commerçant on est son propre patron donc on gère ses horaires comme bon nous semble et travailler à son rythme cela n’a pas de prix à mes yeux.

Intéressé d’en savoir plus sur ce métier digital nomad ? Tu peux retrouver Nadir en ligne sur son site internet.

#45 Expert e-commerce Amazon FBA

  • Qu’est-ce qu’un expert e-commerce Amazon FBA ? Toujours dans le domaine du dropshipping, tu peux te spécialiser en devenant vendeur Amazon grâce au programme Amazon FBA. L’avantage, c’est que tu n’as pas besoin de créer ton site et que tu profites des services de la plateforme (notoriété, stockage, livraison, service client…). 
  • Comment gagner de l’argent en étant expert e-commerce Amazon FBA ? Avec ce système, Amazon te mâche en grande partie le travail : il ne reste donc plus qu’à trouver des produits à vendre ! À chaque vente, Amazon prend sa commission et te reverse le reste. Parfait pour un métier digital nomad.

#46 Data Analyst

  • Qu’est-ce qu’un data analyst ? Le Data Analyst est là pour aider les entrepreneurs à analyser l’impact de leurs stratégies et à mieux comprendre leur audience en donnant du sens à leurs données, de manière à toujours prendre des décisions avec le plus de clarté possible. 
  • Comment gagner de l’argent en étant data analyst ? Le mieux pour allier cette activité avec la vie de nomade digital est de devenir consultant en data science. Ainsi, tu peux intervenir auprès d’entreprises sur des contrats à durée variable, le temps de les épauler sur une problématique précise.

Data Analyst : Célia Etien, Entre la France et le monde

Celia Etien Data Analyst

Hello, moi, c’est Célia Etien, je suis Data Analyst depuis 8 ans, indépendante depuis 3 ans. 

Je travaille 100% à distance, non pas pour parcourir le monde, mais pour la flexibilité que ça m’offre au quotidien, aussi bien en termes de missions professionnelles, que dans ma vie de famille.

Décris ton métier de Data Analyst

Le Data Analyst est là pour aider les entrepreneurs à analyser l’impact de leurs stratégies et à mieux comprendre leur audience en donnant du sens à leurs données, de manière à toujours prendre des décisions avec le plus de clarté possible. 

C’est un métier qui peut prendre des formes très différentes selon la problématique du client : segmenter une audience pour offrir des contenus spécifiques, optimiser un tunnel de vente en fonction d’une cible, prédire un volume de vente, etc.

La technique derrière chaque type de mission varie et comme on part de données différentes à chaque fois, il y a très peu de monotonie.

Comment peut-on se lancer en tant que Data Analyst aujourd’hui ?

La formation va être indispensable, notamment pour avoir des compétences en développement et en statistiques.

Pour s’exercer en parallèle ou simplement pour tester son appétence sur des cas concrets, il existe des plateformes qui mettent à disposition des données réelles en échange d’un petit challenge (la plus connue s’appelle Kaggle). 

Une fois cette étape franchie, comme tout métier d’indépendant, le réseau et le bouche-à-oreille sont un bon point de départ.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier digital nomad de Data Analyst  ?

Je ne pense pas être très originale en disant la liberté qu’offre ce métier digital nomad  ! 🙂

Je n’ai jamais eu envie de vivre en ville près des entreprises dans lesquelles je travaillais. J’ai toujours eu besoin de cette bulle de nature loin de la vie en entreprise.

Alors après x années, à faire entre 2 et 3h de transport par jour, je chéris cette liberté de pouvoir faire mon métier de n’importe où.

Je gère mon planning, mes missions directement avec les clients, c’est challengeant au quotidien, le rythme est soutenu, mais je n’ai jamais regretté d’avoir passé le cap.

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Célia en ligne sur Facebook , Instagram et son site internet.

#47 Expert CRM / emailing

  • Qu’est-ce qu’un expert CRM / emailing ? Savoir comment générer des ventes et fidéliser ses clients à travers des campagnes d'emailing performantes est tout un art ! Si tu disposes d’une expertise particulière dans ce domaine, pourquoi ne pas monétiser cela en accompagnement des entrepreneurs et des sociétés ?
  • Comment gagner de l’argent en étant expert CRM / emailing ? Prestations à la carte, séances de conseil, création d’une formation en ligne… Il y a différentes façons de tirer parti de ton savoir-faire en CRM et emailing afin de gagner ta vie à distance avec ce métier digital nomad !

#48 Entrepreneur Web

  • Qu’est-ce qu’un entrepreneur web ? Un entrepreneur web, c’est quelqu’un qui a créé un ou plusieurs business en ligne rentable(s). Ce terme regroupe donc différents types de nomades digitaux présents dans ce top, comme éditeur de sites web, gérant d’un e-commerce, infopreneur, influenceur…
  • Comment un entrepreneur web gagne de l’argent ? Ses sources de revenus vont grandement dépendre du business model choisi. On retrouve encore une fois l’affiliation, la publicité, la vente de formation, de services et de produits matériels et immatériels. Une belle piste à explorer pour un métier digital nomad.

Jobs digital nomad Coaching

#49 Coach en ligne (un métier digital nomad à la mode)

  • Qu’est-ce qu’un coach en ligne ? Encore un des métiers de nomade digital en vogue : celui de coach en ligne. Quelques conditions pour être coach : être doué dans un domaine, être pédagogue et avoir le désir d’aider les autres à atteindre leurs objectifs
  • Comment fait un coach en ligne pour gagner de l’argent ? Sport, nutrition, création d’entreprise, développement personnel… presque n’importe quelle discipline se prête à l’activité de coach. Côté revenus, tu peux créer une formation en ligne complète ou bien proposer des séances de coaching individuelles ou collectives via Zoom. 

#50 Formateur / Infopreneur

  • Qu’est-ce qu’un formateur / infopreneur ? Le concept d’infopreneuriat s’est popularisé ces dernières années dans l’univers du web. Un infopreneur, c’est une personne qui conçoit et vend une formation 100% en ligne, abordant une problématique spécifique. 
  • Comment gagner de l’argent en étant formateur / infopreneur ? La partie la plus longue sera de créer de A à Z une formation de qualité et de la promouvoir auprès d’une cible qualifiée. Tu touches ensuite l’argent des ventes à chaque fois qu’une nouvelle personne s’inscrit à ta formation !

Formateur / Infopreneur : Alex Vizeo, Entre la France et le monde

alex vizeo formateur infopreneur digital nomad

Je suis Alex Vizeo, j’aide les entrepreneurs et freelances à décupler leur chiffre d’affaires, en les aidant à créer un Personal Branding et une stratégie de création de contenu impacte et authentique. 

J’ai été influenceur voyage pro pendant 10 ans et le 1er historiquement en France (j’ai commencé en 2011, que le temps passe vite quand on kiffe !) et un jour j’ai eu envie de transmettre tout ce que j’avais appris : être à l’aise devant une caméra, apprendre à s’assumer publiquement, créer et fédérer une communauté sur les réseaux sociaux.

Décris ton métier de formateur / infopreneur

Je crée et vend des formations en ligne sur VizeoAcademy.com où je forme les membres à travers 3 éléments : 

  • Cours en ligne 
  • Coaching groupé 
  • Groupe privé animé par des coachs certifiées  

Il y a à la fois, l’aspect connaissance mais également l’approche humaine et l’interaction entre les membres qui est essentiel pour que les “élèves” progressent et obtiennent des résultats. 

Il faut donc les pousser à l’autonomie, tout en sachant qu’ils sont humainement soutenus si besoin.

Comment peut-on se lancer en tant que formateur / infopreneur aujourd’hui ?

Il suffit de prendre le temps de se demander les questions suivantes :  

  • Quels sont mes domaines de compétences ? 
  • Dans quel domaine ai-je au moins 1 à 2 ans d’expérience ? 
  • Quelles transformations ai-je réussi à effectuer dans ma vie ? (perte de poids, soigner une dépression, créer des sites e-commerce, devenir influenceur, etc..) 
  • Quelle solution j’ai trouvé à mon problème et qui m’a permis de réussir ma transformation ? 
  • Lister les problèmes que j’avais au moment de souhaiter ma transformation
  • Créer une formation vidéo, audio, écrite qui permet pas à pas de passer de la situation problématique à la situation solutionnée. 

Ensuite, il faut simplement vendre cette formation qui tout simplement la solution que vous avez trouvé, auprès des personnes n’ont pas encore réussi à surmonter ce problème. 

Une formation en ligne est l’achat d’une solution accélérée au profit de la découverte par soi-même de cette solution. 

Les gens sont prêts à payer pour gagner du temps, de l’énergie et s’épargner des galères.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad infopreneur ?

Je peux changer de quotidien et de lieu de vie en fonction de mes envies, de mes humeurs, de mes besoins. 

Ma vie n’a pas de routine ou presque. 

Je me sens libre d’aller où je veux et être qui je veux grâce à ce métier digital nomad.

J’ai le sentiment non pas d’entretenir ma vie mais de la faire constamment évoluer.

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Alex en ligne sur Instagram et son site internet.

#51 Professeur en ligne

  • Qu’est-ce qu’un professeur en ligne ? Tu joues d’un instrument de musique, fais du yoga ou es un as des mathématiques  ? Mets tes connaissances à profit en donnant des cours particuliers ! Et le plus beau, c’est que tu n’as même pas besoin de te déplacer, tu peux simplement rencontrer tes élèves par visioconférence. 
  • Comment gagner de l’argent en étant professeur en ligne ? Un professeur en ligne est rémunéré à l’heure, selon son expérience et ses qualifications. Tu peux essayer de te constituer une clientèle toi-même (à l’aide d’un site ou des réseaux sociaux) ou bien passer par une plateforme de cours particuliers. Parfait pour un métier digital nomad.

Professeure en ligne : Sophia Life and Yoga, Bali

Sophia Life and Yoga job digital nomad

Je suis Sophia, professeure de yoga et je vis à Bali depuis plus de 2 ans.

Du jour au lendemain, j’ai décidé de quitter ma petite vie rangée dans la pub à Paris, pour oser accomplir mes rêves.

J’ai toujours aimé voyager, alors je me suis lancée le pari de devenir digitale nomade. Dès que j’ai obtenu mon diplôme de prof de yoga, j’ai commencé à enseigner en ligne. Zoom est donc devenu mon meilleur ami.

Aujourd’hui, je suis tellement heureuse de pouvoir continuer mes trainings à Bali et partager mes connaissances à mes élèves.

Décris ton métier de professeure de yoga

Le yoga c’est l’union du corps et de l’esprit. Un prof de yoga c’est quelqu’un qui est là pour t’aider à être plus aligné, plus en paix et en harmonie avec toi-même.

Chaque prof est différent, et ce que j’adore dans ce métier c’est que tu peux libérer ta créativité. Il y a différents types de yoga, donc forcément chacun enseigne avec les techniques qu’il a appris.

Aujourd’hui, un prof de yoga peut donner des cours en visio, comme créer des programmes pré-enregistrés sur des sujets en particulier… tu es totalement libre de créer ce qui te fait vibrer.

Comment peut-on se lancer en tant que professeur de yoga ?

Tu peux déjà commencer par parler de ce que tu fais à tes connaissances. Le bouche à oreille fonctionne très bien au début. Puis, les réseaux sociaux sont tops si tu souhaites partager ton message a un plus grand nombre. En revanche, choisis celui qui te correspond le plus.

Partage ce que tu fais dans les groupes FB, sur les sites tels que Superprof et autres…

Une fois que tu as des élèves réguliers, tu peux commencer à créer des programmes en ligne, des retraites, des accompagnements…. Tu peux diversifier ton activité et tes sources de revenu.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad de prof de yoga  ?

Ce métier digital nomad me permet de me réveiller tous les matins avec le lever du soleil et le chant des oiseaux me remplit de joie. J’ai tout mon temps le matin pour faire ma pratique de yoga et méditer. La journée, je bosse dans les cafés et puis le soir je vais à la plage pour le coucher du soleil.

C’est ce dont j’ai toujours rêvé. En vivant depuis Bali, je suis au calme, connectée à la nature et je sens que je suis plus créative et disponible pour aider mes élèves. Je peux travailler d’où je veux, je me sens totalement libre et forcément ça se ressent dans mes cours.

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Sophia en ligne sur Instagram et YouTube.

Métiers digital nomade Santé

#52 Hypnothérapeute

  • Qu’est-ce qu’un hypnothérapeute ? L’hypnothérapeute est un praticien de santé utilisant l’hypnose comme voie thérapeutique pour accompagner des personnes souffrant de troubles psychiques. L’hypnose peut être utilisée pour traiter des angoisses, de l’anxiété, une phobie, une dépression ou même surmonter un blocage.  
  • Comment gagner de l’argent en étant hypnothérapeute ? Un thérapeute en hypnose exerce dans la majorité des cas en libéral. Aujourd’hui, de plus en plus d’hypnothérapeutes proposent des séances à distance, par visio. Très sympa pour se lance dans un métier de digital nomad.

Hypnothérapeute : Siam Lee Soultherapy, Entre la France et le monde

Hypnotherapeute Siam Lee Soultherapy metier digital nomad

Je m’appelle Siam Lee, 39 ans, originaire de la banlieue parisienne, Hypnothérapeute certifié RTT à Londres par l’une des thérapeutes les plus reconnues au Monde Marisa Peer.

J’exerce depuis plus de 5 ans en France et à l’étranger.

Spécialiste dans la guérison des blessures émotionnelles et des blocages du subconscient.

Décris ton métier d’hypnothérapeute

J’aide les gens à se libérer de leurs blocages émotionnels inconscients ou de mauvaises habitudes qui les empêchent de vivre pleinement leur vie.

J’utilise pour cela des techniques d’hypnose qui facilitent le changement au niveau du cerveau subconscient de la personne.

Comment peut-on se lancer en tant qu’hypnothérapeute aujourd’hui ?

Se former en hypnothérapie dans un premier temps, puis pratiquer énormément avec des vrais clients.

Il est important également d’avoir fait un travail sur soi au niveau émotionnel pour commencer.

Il faut être aussi passionné par ce métier avant tout et aimer aider les autres à se transformer.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad hypnothérapeute  ?

Ma liberté de vivre où je veux, ma flexibilité de faire mon emploi du temps, aller surfer tôt le matin et commencer mes séances ensuite, travailler quand je veux et si je le veux. ça n’a pas de prix !  

Intéressé d’en savoir plus sur ce métier digital nomad ? Tu peux retrouver Siam en ligne sur Instagram et sur son site internet.

#53 Psychothérapeute

  • Qu’est-ce qu’un psychothérapeute à distance ?  Ce type de consultation, qu’elle soit à l’écrit ou à l’oral, permet d’échanger directement avec le psychothérapeute. Très utile pour les personnes timides, en voyage professionnel ou encore expatrié, la distance s’efface très vite au profit du travail psychologique.
  • Comment gagner de l’argent en étant psychothérapeute ? Un psychothérapeute exerce dans la majorité des cas en libéral. Aujourd’hui, de plus en plus de psychothérapeutes proposent des séances à distance, par visio. Il est de coutume de proposer une 1re séance de découverte.

#54 Naturopathe

  • Qu’est-ce qu’un naturopathe ? Le naturopathe est le spécialiste de la naturopathie, une pratique qui aide l’organisme à se soigner lui-même via des moyens naturels. À travers des conseils liés à l’hygiène de vie (alimentation, sommeil, activité physique…) il aide ses patients à traiter divers maux et pathologies.  
  • Comment gagner de l’argent en étant naturopathe ? Encore une activité aisément transposable au web puisque le naturopathe peut tout à fait réaliser des consultations à distance. Bon à savoir : ce métier est accessible sans diplôme, bien qu’une formation reste fortement recommandée.

Naturopathe : Louise Brenner, Bali

Louise Brenner Naturopathe

Je m’appelle Louise (Louise Brenner sur les réseaux), j’ai 28 ans, après une courte carrière dans le tourisme interrompue par le COVID, je me suis reconvertie dans le bien-être et la naturopathie.

J’ai réalisé grâce aux réseaux sociaux et aux podcasts business que je pouvais avoir une activité en ligne et enfin partir vivre à Bali, plutôt que de toujours avoir envie de fuir mon quotidien et y aller en vacances tous les 2 ans.

Désormais j’aide les personnes qui le souhaitent à avoir une hygiène de vie alignée avec leurs valeurs écologiques et éthiques, à retrouver l’équilibre et à avoir une alimentation végétale durable pour leur santé.

Que ce soit dans mon podcast « Croissante », ma chaîne YouTube ou mes accompagnements de naturopathie et transition végétale, je souhaite aider les gens à mettre plus de conscience dans leur santé, dans leur assiette et dans leur vie.

Car je pense que l’hygiène de vie, l’alimentation naturelle et la santé mentale sont la clé de la spiritualité et de l’expansion de conscience de l’humanité.

Décris ton métier de Naturopathe

Qu’est-ce que la Naturopathie? c’est une médecine naturelle qui vise à optimiser l’hygiène de vie, à prévenir les maladies et à booster la vitalité, le système immunitaire, la gestion du stress et des émotions, l’hygiène émonctorielle (les émonctoires sont les organes qui éliminent les déchets du corps : foie, poumons, reins, intestins…) et le pouvoir d’auto-guérison du corps de façon 100% naturelle. 

Elle se base sur l’alimentation vraie, le contact avec la nature, la relaxation, mais aussi le pouvoir guérisseur des plantes (phytothérapie, aromathérapie, gemmothérapie, fleurs de bach, homeopathie….) 

Pourquoi me spécialiser ? La naturopathie est un domaine assez vaste et pour se différencier des autres praticiens, il est judicieux de se nicher et de se spécialiser pour toucher une cible précise. J’avais envie de compléter ma formation de naturopathie par une approche plus en accord avec mes convictions et mes valeurs. J’ai donc choisi de me spécialiser en alimentation végétale, mais on peut se nicher dans d’autres domaines comme les problèmes de peaux, de digestion, ou dans l’accompagnement des troubles féminins par exemple. 

Mon activité est 100% en ligne, les consultations se font en visio, c’est très courant est très accepté de nos jours. Mes clients sont des gens qui me suivent sur Instagram, sur YouTube et sur mes podcasts. Je fais également des interventions de naturopathie dans le cadre de l’académie de nutrition végétale de Marco Pois Chiche, Vegaia. 

Au-delà des consultations individuelles qui sont la base du métier, on peut diversifier ses activités et ses revenus avec des masterclass, des ebooks, des formations, beaucoup d’options !

Comment peut-on se lancer en tant que Naturopathe aujourd’hui ?

Il faut se former avec une bonne école. Beaucoup de formations en ligne voient le jour mais toutes ne valent pas. Pour en faire son métier réellement, il faut étudier en moyenne au moins 2 ans. Personnellement j’ai choisi l’école Koreva, qui propose une formation 100% en ligne (stage d’ une semaine à prévoir à Paris), à son rythme, et  avec un étalement de paiement sur 24 mois.

C’est un métier digital nomad encore non reconnu par l’Etat, mais des organismes de certifications comme Qualiopi, ou le syndicat de naturopathie français permettent de trouver une école sérieuse. 

Je conseille aussi dès le début du projet de se former au business et au marketing digital, parce que les écoles de naturopathie n’apporteront pas les compétences sur comment vendre réellement des accompagnements via les réseaux sociaux etc.

Plus tôt on se forme et on se lance, et plus vite on peut espérer en vivre. Heureusement de plus en plus de coachings business sont dédiés aux professionnels de l’accompagnement et du bien-être. Il suffit de s’investir et d’investir (du temps et de l’argent).

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad naturopathe ?

La liberté. Le fait d’avoir pu choisir ma vie, et de m’expatrier dans l’endroit qui me rend le plus heureuse tout en ayant une activité de cœur avec une clientèle française.

Plus que le digital nomadisme c’est vraiment l’auto-entreprenariat qui me rend heureuse, même si c’est un challenge de tous les jours. Je mets plus de conscience dans la valeur du temps et de l’argent et ça me permet de beaucoup plus profiter de la vie, sans attendre les 5 semaines de vacances par an.

C’est beaucoup plus épanouissant de se mettre au service de sa vie de rêve et de ses convictions plutôt que de s’user à rapporter de l’argent à une boite qui ne nous rendra jamais la reconnaissance pour nos années de labeur !

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Louise en ligne sur Instagram et sur son site internet.

#55 Diététicien

  • Qu’est-ce qu’un diététicien ? Expert en nutrition, le diététicien suit et conseille ses patients sur leur régime alimentaire. Que l’on souhaite perdre ou prendre du poids, traiter une maladie chronique comme le diabète ou simplement rééquilibrer son alimentation, le diététicien est le professionnel à contacter.
  • Comment gagner de l’argent en étant diététicien ? Dans son cabinet ou par visio, un diététicien à son compte prend en charge ses patients lors de consultations payables à l’heure. À noter qu’un diplôme type, BTS ou DUT est obligatoire pour se lancer dans cette voie.

Diététicienne: Lucie Espert, Entre la Montpellier et le monde

Lucie Espert Dieteticienne

Je m’appelle Lucie Espert, je vis et j’ai grandi dans le sud de la France à Montpellier.

J’ai toujours eu une âme d’entrepreneur (pendant mes années d’études en diététique, je participais déjà au montage et à la gestion d’une société). 

Après avoir validé mon diplôme (en 2017), je me suis rapidement lancée en profession libérale tout en gardant en parallèle un travail en structure hospitalière pour renforcer mes connaissances et compétences. 

J’ai rapidement découvert une passion pour le voyage et l’immersion d’autres cultures ou un autre mode de vie.

Depuis, j’ai modifié ma pratique professionnelle pour être libre de travailler de n’importe où.

Décris ton métier de diététicienne

Un diététicien-nutritionniste est un professionnel de santé spécialiste de l’alimentation et de la nutrition. 

Il conseille et accompagne ses patients à être en meilleur état de santé, par le biais de leur alimentation (rééquilibrage alimentaire, suivi de grossesse, de sportifs, prise en charge de pathologies : diabète, cholestérol, cancers, pathologies digestives, troubles hormonaux …)

On intervient en structures (hôpital, clinique) ou en libéral (privé indépendant).

Comment peut-on se lancer en tant que diététicien aujourd’hui ?

Déjà en étant ingénieux et en répondant à un réel besoin : développer sa patientèle (se faire connaître et recommander par des spécialistes ; médecins, chirurgiens, autre …) et adapter son offre (se digitaliser, visio consultations, accompagnement de groupes …) 

Mais surtout, en ayant de bonnes compétences/connaissances (c’est un métier de santé qui nécessite de valider un diplôme d’État).

Certains exercent sans certifications ce qui est  très délétère pour nos patients en plus d’être illégal.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad diététicienne  ?

J’aime pouvoir concilier mes deux passions (la nutrition et le voyage) mais surtout la liberté que cela me procure.

J’ai toujours aimé voyager … ce que je trouvais incompatible avec mon activité en cabinet (présentiel et semaines chargées).

Ce métier de digital nomad me permet de vivre mes passions sans concessions, d’avoir la liberté de travailler de n’importe où et d’être littéralement immergée lorsque je voyage. Mais aussi de voyager plus souvent (même proche de chez moi) tout en restant présente et disponible pour l’accompagnement de mes patients. 

Dernièrement j’ai passé plusieurs jours sur la côte Atlantique, la Côte d’Azur et plusieurs semaines au Mexique, tout en restant proche de mes patients et en maintenant mon activité.

La beauté cachée est qu’aujourd’hui je fais des rencontres à l’autre bout du monde sans bouger de chez moi. Car avoir repensé mon activité me permet désormais d’accompagner des patients partout en France, aux USA, en Europe … et encore ce matin : La Réunion.

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Lucie en ligne sur Instagram et sur son site internet.

#56 Expert PNL

  • Qu’est-ce qu’un expert PNL ? PNL est l’acronyme de Programmation Neuro-Linguistique. Petite cousine de l’hypnose, cette discipline thérapeutique se base sur la communication, le langage et l’apprentissage pour accéder au changement et au développement de soi.
  • Comment gagner de l’argent en étant expert PNL ? Sous un statut d’indépendant, l’expert PNL peut accompagner ses clients au cours de séances en présentiel ou à distance. Un métier potentiellement passionnant que tu peux faire à distance si tu t’intéresses aux thérapies alternatives ! 

Experte PNL : Julie-Anne, Entre la Suisse et le monde

julie anne expert pnl digital nomad

Je m’appelle Julie-Anne et je suis une amoureuse de la Vie.

J’aime rire, apprendre, découvrir, aimer, lire, danser, voyager, écouter, accompagner, observer, parler, me taire aussi.

Après avoir fait pendant longtemps ce qu’on attendait de moi ou du moins ce que je pensais qu’on attendait de moi, j’ai décidé de me former en nutrition-santé puis en PNL et en hypnose Ericksonienne.

Pourquoi ? Parce que j’ai toujours été interpellée par le lien entre nos émotions et la façon de nous nourrir.

Donc j’ai eu envie d’acquérir des outils pour mieux comprendre les mécanismes qui sont en jeu, non seulement dans l’assiette mais aussi dans notre relation à nous-mêmes et aux autres.

Décris ton métier de coach PNL

Il y a autant de métiers de coach PNL qu’il y a de coachs PNL, c’est ce qui fait la beauté du métier. On acquiert des outils en se formant (notamment à la PNL on est d’accord) et on se les approprie pour accompagner les gens avec notre individualité.

Mon accompagnement porte sur la relation à la nourriture car ce thème est souvent lié à la relation qu’on a avec soi (amour de soi, confiance en soi, bienveillance envers soi-même…).

J’ai donc des clefs pour accompagner les changements nécessaires au niveau de l’assiette mais aussi au niveau des mécanismes conscients et inconscients qui freinent l’atteinte de l’objectif voulu.

Être coach PNL c’est mettre au service de l’autre les outils auxquels on s’est formé.e et les expériences qu’on a vécues tout en respectant totalement l’unicité de la personne qu’on accompagne pour les adapter à sa réalité.

Comment peut-on se lancer en tant que coach PNL aujourd’hui ?

Le b-a-ba c’est de prendre soin de soi. Alimentation, vie sociale, activité physique, sommeil, repos, sont non-négociables pour mener à bien tout projet et accompagner les autres.

Ensuite identifier une thématique sur laquelle se positionner non seulement parce qu’on a des outils pour accompagner sur le sujet mais aussi et surtout parce que cette thématique a un réel sens pour soi. Ne pas chercher à faire large pour toucher des millions de personnes dès le début mais accepter de cibler un public particulier avec lequel on a plaisir à travailler.

Créer en s’adressant à eux tout en restant connecté.e le plus possible à ce qui nous fait vibrer.. Pour communiquer, je pense personnellement qu’un site internet est un indispensable.

Dans tous les cas, il faut créer un espace où on a l’élan de transmettre ce qu’on a vécu et compris sur la thématique d’accompagnement choisie. Dernier conseil : réfléchir c’est bien, agir c’est encore mieux.

On a parfois tendance à croire qu’il faut avoir toutes les idées avant de passer à l’action alors que c’est aussi en faisant que les idées arrivent. Le mouvement entre les deux est perpétuel : les actions alimentent les idées et les idées alimentent les actions.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad coach PNL ?

Ce que j’aime avec ce métier digital nomad c’est la liberté, non seulement de bouger mais aussi de créer. Me dire que les principales règles qui s’appliquent sont celles que j’ai envie de suivre tout en cherchant continuellement à déterminer si ce que je fais me fait encore vibrer.

Pouvoir travailler partout et n’importe quand est un réel atout, et on n’est pas obligés de partir au Costa Rica ou à Bali pour ressentir cette liberté de mouvement.

Je crois que c’est exactement le mot qui me fait aimer la vie de digital Nomad : tout est mouvement dans cette vie-là, que ce soit en soi ou autour de soi.

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Julie-Anne en ligne sur Instagram et sur son site internet.

#57 Physiothérapeute

  • Qu’est-ce qu’un physiothérapeute ? La physiothérapie s’attaque à plusieurs problèmes : blessures, douleurs, difficultés de mouvement. Après avoir posé des questions sur ton problème, un physiothérapeute vérifie ta capacité de mouvement. Il donne aussi souvent des exercices à faire à la maison. Cela peut tout à fait être réalisé à distance.
  • Comment gagner de l’argent en étant physiothérapeute  ?De nombreux physiothérapeutes offrent des consultations en ligne. Par téléphone ou appel vidéo, tu peux poser tes questions et parler des exercices et du traitement offert. Le physiothérapeute facture généralement à l’heure et possède un statut d’indépendant.

Métiers digital nomades Langue

#58 Traducteur freelance

  • Qu’est-ce qu’un traducteur freelance ? Tu es bilingue, trilingue voire polyglotte ? Si c’est le cas et que tu maîtrises également les subtilités de la langue à l’écrit, tu as toutes les cartes en main pour devenir traducteur. Celui-ci, comme son nom l’indique, traduit des textes d’une langue vers une autre. 
  • Combien d’argent gagne un traducteur freelance ? Ce métier de digital nomade permet d’exercer le plus souvent en freelance et doit être constamment à l’affût de nouveaux contrats. Cette activité rejoignant celle de rédacteur web, de nombreux traducteurs combinent les deux casquettes. 

Traductrice : Maeva Orsi, Entre la France et le monde

maeva orsi traductrice freelance

Bonjour, moi c’est Maéva, et je suis traductrice en freelance.

Au lycée, mes matières préférées étaient les langues vivantes, la littérature et à côté je rêvais de voyager dans le monde entier.

Le métier de traducteur est alors devenu une évidence.

Depuis 2010, j’ai pu bouger dans plusieurs parties de l’Europe tout en travaillant à mon compte.

Un ordinateur et une connexion Internet sont mes seuls outils indispensables à mon métier.

Décris ton métier de traductrice

Mon métier consiste à répondre aux demandes de clients qui souhaitent faire traduire des documents en français. Un traducteur traduit toujours vers sa langue maternelle. Mes langues sources sont l’anglais et l’italien.

Chaque jour, je réponds à des missions de traduction technique et commerciale. J’ai une clientèle fidèle, constituée à la fois d’agences de traduction et de clients directs.

Je traduis sur ordinateur à l’aide d’un logiciel spécialisé. J’effectue aussi des relectures de traductions exécutées par des confrères.

Et enfin, depuis quelques années maintenant, face à l’évolution du métier, je fais aussi de la post-édition, c’est-à-dire que je corrige et relis les traductions exécutées par l’intelligence artificielle.

Comment peut-on se lancer en tant que traductrice ?

L’idéal est de passer un master de traduction, mais ce n’est pas une obligation. 

Sans diplôme de traduction, l’essentiel est quand même d’avoir un bagage professionnel ou académique qui justifie une certaine expertise dans un domaine particulier. En effet, les traducteurs sont spécialisés par domaines d’activités : marketing, informatique, ressources humaines, droit, commerce, aquaponey… car pour traduire correctement, il faut connaître la terminologie du texte que l’on traduit. Un terme ne se traduit pas de la même façon dans un domaine ou dans un autre.

Ensuite, pour devenir traducteur, vous devez à tout prix connaître comment utiliser les logiciels de traduction spécialisés, les plus connus étant SDL Studio, MemoQ ou Memsource.

Beaucoup de ces logiciels proposent maintenant une version en ligne gratuite. Mais pour les maîtriser, il faut se former. Il existe des formations offertes par les fournisseurs de ces logiciels, qui expliquent comment utiliser ces outils métier, et aussi des formations courtes proposées par des écoles spécialisées.

Une fois que vous avez un domaine d’expertise, que vous maîtrisez un logiciel de traduction, vous pouvez alors vous lancer en tant que traducteur indépendant.

Commencez par envoyer des CV aux agences de traduction, ou répondez directement à des missions de traduction proposées sur des sites spécialisés comme www.proz.com. Les tarifs ne sont pas exceptionnels, mais ces plateformes fournissent une bonne base pour se lancer.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier digital nomad de traductrice  ?

On dit souvent que la liberté n’a pas de prix, cela peut sonner cliché, mais c’est vrai.

Alors certes, quand je ne travaille pas, je ne gagne rien, et je n’ai aucun avantage en nature comme pourraient en avoir les travailleurs salariés, mais cette situation me plaît car elle correspond vraiment à mon profil.

J’ai toujours aimé mener ma barque seule, entreprendre, donner vie à des idées, gérer mon temps au quotidien.

Avant d’avoir des enfants, j’ai exercé dans plusieurs villes, comme Naples, Berlin, Londres, Lille et Nantes. Je n’avais pas beaucoup d’affaires et je suis devenue minimaliste pour cette raison, afin de déménager régulièrement ! Aujourd’hui, je suis posée, je continue l’aventure tant qu’elle m’épanouit au quotidien.

Ce métier m’a permis d’accomplir mes rêves, comme construire une maison ou investir dans l’immobilier.

Le midi, je promène mon chien au bord du canal en bas de chez moi, je joue de la musique tous les jours et si j’ai envie de faire une sieste, je le fais (même si c’est rare !). C’est cette liberté que je chéris le plus dans cette activité.

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Maeva en ligne sur LinkedIn et sur son site internet.

#59 Professeur de langue en ligne

  • Qu’est-ce qu’un professeur de langue en ligne ? Une autre façon d’exploiter sa maîtrise d’une langue étrangère est de devenir professeur de langue en ligne. L’idée est donc de dispenser des cours sur Skype à des enfants ou des adultes souhaitant apprendre l’anglais, l’espagnol ou encore le russe. 
  • Comment gagner de l’argent en étant professeur de langue en ligne ?Si tu n’as aucune expérience, mieux vaut commencer sur un site web type Lingoda qui te mettra en relation avec des élèves. Tu peux ensuite te lancer seul et chercher des clients sur des sites internet de petites annonces. 

Professeure de langue en ligne : Katherine Quirin, Entre le UK et la France

kate quirin professeur anglais en ligne

Je suis un professeur d’anglais originaire du Royaume-Uni où j’ai enseigné dans les écoles primaires pendant plus de 15 ans.. J’habite en France depuis maintenant 3 ans avec ma famille.

J’ai créé ici ma petite école d’anglais Professeurdanglais.fr. En tant que travailleur indépendant je crée tous les supports pour les cours d’anglais et je gère une petite équipe de professeurs natifs qui donnent ces cours en-ligne via internet à des adultes, enfants et adolescents.

L’enseignement est ma passion et ma philosophie est l’apprentissage par la pratique, l’immersion est bien sur le plaisir tout en m’assurant que la progression de mes élèves soit structurée et déterminée.

Décris ton métier de professeure de langue en ligne

Mes activités sont variées, actuellement j’enseigne encore aux élèves qui suivent mes cours depuis longtemps mais je consacre de plus en plus de temps au développement de mon activité.

Une grande partie de mon temps est consacrée à la création des supports de cours que moi et mes professeurs utilisons pour tous mes élèves. Il y a de multiples niveaux pour enfants, adultes et adolescents, et chaque niveau comporte entre 40 et 50h de cours pour lesquels je prépare des présentations interactives sur lesquelles élèves et professeurs travaillent ensemble.

Je passe aussi beaucoup de temps à gérer les professeurs et les clients, je m’occupe de tous les plannings, de la facturation, de répondre aux email des clients et professeurs et bien sur de faciliter les remplacements et gérer les absences.

Enfin il y a aussi un gros travail sur les réseaux sociaux pour ce qui est de la création de contenu pour Facebook, Instagram, YouTube, LinkedIn et aussi mon blog sur professeurdanglais.fr

Le contenu que je crée sur les réseaux sociaux est bien sûr bénéfique pour mes élèves mais aussi pour toute personne qui veut apprendre l’anglais ou maintenir son niveau.

En tant que professeur de langue étrangère il faut être organisé, avoir des connaissances en informatique et être capables de communiquer de manière claire. Il est important d’être patient et attentif aux besoins des élèves.

Comment peut-on se lancer en tant que professeur de langue en ligne aujourd’hui ?

Pour enseigner l’anglais en France, vous devrez avoir au moins un baccalauréat et de préférence une maîtrise plus une certification TEFL. J’ai personnellement choisi d’acquérir le CELTA (Certificate of English Language Teaching to Adults) car cela pouvait se faire en un mois. Et c’est la norme en France.

Pour enseigner en ligne de manière indépendante, il existe de nombreuses plateformes où vous pouvez vous inscrire et obtenir des élèves très facilement. Vous devrez toujours déclarer vos revenus, et vous enregistrer auprès de l’URSSAF bien sûr. Certaines plateformes vous permettent de fixer votre propre tarif et vous pourriez gagner entre 20 et 60 euros de l’heure en tant que tuteur privé en ligne.

L’avantage d’enseigner l’anglais en ligne est que vous pouvez donner une leçon après l’autre, vous n’avez aucun frais de déplacement et votre emploi du temps est totalement flexible. Soyez prêt pour une concurrence féroce cependant.

Enfin vous pouvez dispenser aussi des formations pour adultes qui désirent utiliser l’anglais pour leur carrière mais il s’agit là d’avoir de l’expérience, des qualifications mais aussi un contenu de qualité afin de répondre aux attentes des ces élèves. Pour cela il est préférable d’être certifié Qualiopi, c’est une certification qui demande une attention constante à la qualité des pratiques tout au long du processus de formation professionnelle.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier digital nomad de prof de langue à distance  ?

J’ai la possibilité de travailler depuis la maison et d’être disponible pour mes enfants et ma famille lorsqu’ils ont besoin de moi, même si la charge de travail est lourde et qu’il me faut souvent rattraper les heures tard le soir.

J’aime le fait de ne pas avoir de déplacement et de ne pas être dans les bouchons ni le matin, ni le soir. Lorsque j’ai fini de travailler je peux quitter mon bureau et me rendre dans mon salon ou ma cuisine 1 minute plus tard.

J’ai la possibilité de choisir mes heures et jours de travail et de choisir comment organiser ma journée. J’ai aussi la possibilité de prendre mes vacances quand je le souhaite et de continuer à gérer une partie de l’activité de manière mobile que ce soit en vacances depuis le camping ou en visitant ma famille et mes amis à l’étranger. Le fait de travailler par internet me donne la flexibilité d’exercer mon activité partout ou j’ai une connexion et mon ordinateur portable.

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Kate en ligne sur LinkedIn et sur son site internet.

Métiers digital nomades Finance – Administratif

#60 Virtual Assistant (VA) (un métier digital nomad à la portée de tous)

  • Qu’est-ce qu’un assistant virtuel ? Métier digital nomad touche-à-tout par excellence, un assistant virtuel réalise un grand éventail de tâches administratives pour son client. C’est le job de digital nomade idéal si tu as un parcours professionnel éclectique et que tu aimes la diversité au travail. 
  • Combien d’argent gagne un virtual assistant ? Tant qu’il a une connexion internet, l’assistant virtuel peut voyager tout en travaillant en tant que salarié remote ou indépendant. Dans ce cas, il réalise des missions temporaires ou trouve des contrats permanents. 

Assistante virtuelle : Gabrielle Vande Velde, Entre la France et le monde

photo Gabrielle Vande Velde

Il y a quelques années, j’ai décidé de tout plaquer.

Assistante de direction depuis de nombreuses années, je me sentais à l’étroit dans ce cadre imposé et j’avais besoin d’élargir le champ des possibles.

J’ai donné tous mes biens, j’ai vécu en home-sitting pendant 2 ans et j’ai repensé mon emploi. Nomade, c’est tout naturellement que j’ai endossé la casquette de digital nomad.

Devenir assistante virtuelle et freelance était aussi une évidence vu mon profil professionnel. Pourtant, j’ai diversifié mes compétences par envie tout d’abord, par curiosité ensuite et enfin par nécessité professionnelle.

Je suis actuellement assistante virtuelle, rédactrice Web SEO et collaboratrice d’une agence de voyages alternative.

Décris ton métier d’assistante virtuelle

L’assistant·e est pour moi une personne relais et de confiance qui balaie et ôte tous les obstacles d’un chemin professionnel et/ou de vie.

Elle permet à l’entrepreneur principal de se concentrer à 1 000 % sur son cœur de métier.

Il existe plusieurs profils d’assistant·e virtuel·le. Certain·e·s sont spécialisé·e·s dans des thématiques pointues (comme le marketing, la com’, le droit..), d’autres font preuve de davantage de polyvalence.

Certain·e·s préfèrent aussi les tâches exclusivement d’exécution. Pour ma part, je rentre plutôt dans la catégorie des assistantes responsables de projets et polyvalentes.

J’accompagne d’ailleurs principalement des porteurs de projets qui font sens pour moi. Cet aspect est indispensable à la conservation de ma motivation. Je les aide dans toutes les tâches énergivores et chronophages du quotidien.

Je leur permets ainsi de briller dans leur métier de cœur. Les voir concrétiser leurs espoirs et porter en avant des missions fortes et engagées est une satisfaction personnelle qui n’a pas de prix.

Comment peut-on se lancer en tant qu’assistant virtuel aujourd’hui ?

Une expérience du métier est indispensable. Dans tous les cas, se former en continu reste essentiel. Il existe d’ailleurs de nombreuses formations qui aident à démystifier cette profession et à la rendre plus concrète aux yeux des assistant·e·s débutant·e·s.

Comme bon nombre de métiers digitaux, les tâches confiées évoluent sans cesse et rapidement. Se tenir informé des nouveautés, de bonnes pratiques et être proactif fait selon moi la richesse de ce travail en constante évolution. Impossible de s’ennuyer quand tu es assistant·e virtuel·le. L’adaptation fait partie intégrante du quotidien, tout comme la résilience. 

Pour me lancer, j’ai d’abord activé mon réseau professionnel. Assistante de direction durant de nombreuses années, le networking faisait déjà partie de mon quotidien professionnel. J’ai ainsi assuré plusieurs missions ponctuelles et à plus long terme pour des clients réguliers. Pour ma part, le bouche-à-oreille m’a suffi à décrocher suffisamment de collaborations pour assurer mes objectifs.

J’ai également diversifié ma clientèle grâce aux plateformes de recherche d’emploi dédiées au travail à distance (principalement « Welcome to the Jungle », « Codeur.com » et « UpWork »). Cela m’a permis d’envisager d’autres techniques de travail et de sélectionner celles qui avaient ma préférence.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad de virtual assistant  ?

Cela fait un peu plus de 8 ans que je suis digital nomad. Pour rien au monde, je ne ferai marche arrière.

J’aime avant tout le fait de me sentir libre de mes horaires et de ma localisation géographique. Cette manière de travailler booste ma motivation et me demande d’être créative pour gérer au mieux mon emploi du temps, assez intense. Le travail sur soi, les remises en question, l’introspection, indispensables à cette manière de bosser, me permettent d’évoluer sans cesse au niveau pro, mais aussi au niveau perso.

Je suis responsable de mes avancées, de mes échecs, de mes changements de direction et j’aime ça. Impossible de remettre la faute sur quelqu’un d’autre. Tu apprends donc à assumer et à te responsabiliser à chaque instant et cela te fait immanquablement grandir sur tous les aspects de ta vie. Travailler de la sorte ouvre l’esprit à d’autres possibles.

Tu entrevois des solutions plus créatives qui sont difficilement transposables au milieu de l’entreprise dite classique. Comme apprendre constamment est un de mes leitmotivs, je suis pleinement épanouie. Ce type de travail me permet aussi de me concentrer sur mon projet de vie. J’ai à cœur de faire prendre conscience qu’une vie tout en simplicité et plus proche de la nature est accessible à tous.

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Gabrielle en ligne sur LinkedIn, Facebook, Instagram et sur son site internet.

#61 Expert Comptable en ligne

  • Qu’est-ce qu’un expert comptable ? Qui a dit qu’un expert comptable devait obligatoirement rester derrière un bureau ? Quand on y pense, l’essentiel de ce travail se fait sur l’ordinateur : le B.a.-ba du métier de digital nomad.
  • Combien d’argent peut-on gagner en étant expert comptable à distance ? Évidemment, ne devient pas comptable qui veut, et une formation en comptabilité peut être nécessaire si tu souhaites te reconvertir. Mais ensuite, tu pourras t’occuper de gérer la comptabilité d’une entreprise française depuis l’étranger en freelance ou en tant qu’employé à distance.

#62 Expert ressources-humaines

  • Qu’est-ce qu’un expert ressources-humaines ? Il travaille généralement avec des entreprises de moins de 50 salariés pour les accompagner et les conseiller sur des thématiques telles que le développement RH, le droit du travail, les relations sociales, le recrutement.
  • Comment gagner de l’argent en étant expert ressources-humaines ? Un expert ressources-humaines à distance est en général indépendant et se rémunère avec un contrat de prestation. Mais il est aussi possible de travailler à distance pour un cabinet de recrutement ou comme consultant RH dans une société.

Expert ressources-humaines : Aurore Colin, Entre la France et le monde

Aurore Colin experte ressources humaines

Je m’appelle Aurore. Il y a quelques années, j’ai quitté mon poste de RH salariée pour devenir RH Freelance & expatriée (en Finlande). Un choix familial et de vie qui me permet aujourd’hui d’être pleinement épanouie.

Je voulais continuer mon métier que j’adore , j’ai donc dû me réinventer professionnellement !  La seule option qui s’offrait à moi à ce moment-là était de me lancer en freelance RH. 

Mon ambition est de rendre les RH plus simples et accessibles.

En 2022, j’ai choisi d’accompagner des RH salarié.e.s à se lancer à leur compte pour construire un business qui leur ressemble. (en plus de mon activité de RH freelance)

Je m’épanouis complètement dans cette façon de travailler. Je peux travailler facilement de Finlande mais aussi de France quand on rentre voir la famille.

Décris ton métier d’experte Ressources Humaine freelance

En tant que RH freelance, je travaille avec des entreprises françaises de moins de 50 salariés pour les accompagner et les conseiller sur des thématiques telles que le développement RH, le droit du travail, les relations sociales, le recrutement.

J’apprécie tout particulièrement le fait de pouvoir travailler avec des personnalités différentes et challenges propres à chacun. 

Les missions peuvent être aussi bien très opérationnelles telle que structuration d’un pôle RH ou plus stratégique lorsque l’on doit repenser certains process RH.

Toutes ces missions sont réalisées 100% en remote.

Comment peut-on se lancer en tant qu’expert·e RH freelance aujourd’hui ?

Quand on est junior (0-2 ans), il est préférable de se lancer en parallèle de son job de RH en entreprise dans un premier temps : ça permet d’avoir une première expérience dans le métier et de valider que le métier et le freelancing nous conviennent.

Quand on a plus d’expérience,  le plus important est de comprendre le monde de l’entrepreneuriat avec ses codes et ses valeurs.

J’insiste dans mon programme d’accompagnement pour RH freelance sur le fait qu’un lancement d’activité doit être réfléchi et préparé. Je les accompagne sur 3 mois pour se lancer sereinement.

Il est évident que le réseau proche ou large, les groupes RH, les plateformes RH aident beaucoup au début à avoir les premières missions et à se faire connaître.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad experte RH freelance  ?

Ce que j’aime dans ma vie de travailleuse à distance c’est la flexibilité que je peux avoir pour ma vie de famille. 

Travailler en remote me permet d’allier mon métier, ma famille et les voyages. Un parfait trio pour moi !  C’est un projet de vie à part entière.

Je travaille en asynchrone avec mes clients et tout se passe très bien. Il y a encore 3 ans, les choses étaient différentes. Les mentalités ont beaucoup changé et les challenges des entreprises ont évolué également.

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Aurore en ligne sur LinkedIn et sur son site internet.

#63 Office Manager

  • Qu’est-ce qu’un office manager ? Grâce à la magie de la technologie, le boulot d’assistant de direction se décline maintenant en version virtuelle. Le principe est simple : être le bras droit du CEO d’une boîte, et l’assister dans ses tâches administratives.
  • Comment gagner de l’argent en étant office manager ? On trouve aujourd’hui de nombreuses offres d’emploi d’office manager en télétravail. Pour plus de flexibilité, tu peux aussi te lancer en freelance et proposer tes services à un ou plusieurs dirigeants d’entreprise.

Office Manager : Sandrine Varela-Lopez, France, Colmar

Sandrine Varela Lopez office manager metier digital nomad

Hello, moi, c’est Sandrine et je suis Office Manager en Freelance.

À l’heure où je t’écris, je suis installée en plein cœur de Colmar en Alsace, région que j’affectionne tout particulièrement. Sinon, je suis originaire du Val d’Oise.

Pourquoi suis-je devenue Office Manager freelance ? J’ai toujours rêvé de sortir de derrière mon bureau et de devenir mon propre patron.

Ayant une formation initiale d’assistant, j’ai pu, au fil des années, acquérir de nombreuses expériences et compétences au sein de petites et moyennes structures et en février 2020, je suis sortie de ma zone de confort après 23 ans de salariat pour me mettre à mon compte.

Décris ton métier d’office manager / assistante de direction

Pour ceux qui ne le savent pas, un office manager est la personne qui supervise toutes les opérations quotidiennes d’un lieu de travail. Il-Elle se situe entre la fonction Assistant(e) de direction de haut niveau et celle d’un(e) responsable administratif/ve. C’est le bras droit d’une Startup/TPE/PME qui consiste à alléger le directeur général pour qu’il puisse pleinement se consacrer à ses missions commerciales et managériales. 

Parmi mes clients, je suis responsable du bon fonctionnement, de la coordination, tout comme de la supervision du bureau. Je peux être rattaché à d’autres directeurs comme d’autres services au sein d’une même entreprise. Ma gestion est principalement axée sur l’administratif, les ressources humaines et la comptabilité.

En tant que freelance, je peux superviser plusieurs sites pour des entreprises qui fournissent des services à la demande. Les missions peuvent être très variées :

  • Communication interne et externe en gérant les flux d’informations,
  • Mise en place de process,
  • Reporting,
  • Gestion des services généraux,
  • Suivi des budgets,
  • Organisation des réunions et des différents événements internes,
  • Organisation de manifestation événementielles,
  • Gestion de la trésorerie …

Comment peut-on se lancer en tant qu’office manager / assistant de direction aujourd’hui ?

Il n’y a pas d’école formant au métier de l’Office Manager. Il existe aujourd’hui uniquement des BTS Support à l’Action Managériale ou BTS Gestion de PME. L’Académie de l’Office Manager propose des formations sur mesure en présentiel ou à distance sur le métier de l’office manager pour les TPE/PME. 

Les ingrédients indispensables à un bon Office Manager freelance sont :

  • Déployer une organisation sans faille, utiliser les bons outils au quotidien, les bonnes sources d’information et avoir une bonne mémoire 
  • Être garant de la confidentialité des informations qui te sont confiées
  • Savoir gérer les priorités et faire preuve de souplesse 
  • Résister au stress et aux sollicitations
  • Être fiable, être joignable, ne pas laisser son client sans nouvelles, bien gérer les délais, respecter ses engagements, se donner des objectifs réalisables, être dans la précision et la rigueur, fournir les informations demandées au bon moment.

Tu l’auras compris, un bon office manager est un couteau-suisse. Il se doit d’être polyvalent, bien connaître l’entreprise, être débrouillard, réactif, dynamique et aimer apprendre chaque jour.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad office manager ?

Pour moi, c’est la flexibilité et la liberté de pouvoir choisir mes clients, les secteurs d’activités, la durée de la mission (court, moyen, long terme) et de pouvoir travailler majoritairement d’où je veux. L’important, c’est d’être équipé, d’un ordinateur et surtout une bonne connexion internet surtout lors de visio avec les clients.

Passer en freelance a changé ma vie, en l’espace de 2 ans ½ j’ai davantage appris en me formant et en échangeant chaque jour avec d’autres freelances qu’en 23 ans de salariat. J’ai un meilleur équilibre vie pro/vie perso et ça, ça n’a pas de prix.

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Sandrine en ligne sur LinkedIn et sur son site internet.

#64 Fiscaliste en ligne

  • Qu’est-ce qu’un fiscaliste en ligne ? Incollable sur les questions de droit et de finance, le fiscaliste agit comme consultant pour le compte des entreprises. Son rôle : leur proposer les meilleures solutions afin d’optimiser leur fiscalité et réduire leurs impôts dans le respect de la législation. 
  • Comment gagner de l’argent en étant fiscaliste en ligne ? Consultant indépendant, salarié dans une entreprise ou dans un cabinet d’expertise, plusieurs options sont possibles pour travailler comme fiscaliste. Dans tous les cas, ce job peut aujourd’hui se faire entièrement en ligne !

#65 Assistant juridique en ligne

  • Qu’est-ce qu’un assistant juridique en ligne ? Comme son nom l’indique, l’assistant juridique assiste un professionnel du droit : juriste, avocat, huissier, notaire… Ses tâches peuvent aller du secrétariat à la préparation et au suivi des dossiers clients, en passant par la rédaction de documents légaux. 
  • Comment gagner de l’argent en étant assistant juridique en ligne ? L’idéal pour exercer le métier d’assistant juridique en tant que digital nomade est de se lancer en freelance. Tu pourras ainsi rechercher un ou plusieurs contrats suivant le nombre d’heures que tu souhaites travailler par semaine.

#66 Avocat à distance

  • Qu’est-ce qu’un avocat à distance ? La digitalisation des relations professionnelles, ainsi que le développement du travail à distance permettent de gérer un panel de clients plus large, tout en réduisant fortement les temps de déplacement. Il est donc possible de gérer ses clients à distance.
  • Comment gagner de l’argent en étant avocat à distance ? En tant qu’avocat indépendant, il faut identifier les besoins du client, et lui proposer une solution efficace, souvent dans un délai restreint. Un avocat facture généralement à l’heure et/ou à la mission.

Avocat : Paco Ziani, France, Paris

Paco Ziani avocat

Je m’appelle Paco, j’ai 31 ans et je suis originaire de Lyon. Je suis avocat à Paris depuis quatre ans. 

Mon métier consiste à accompagner les entrepreneuses et entrepreneurs tout au long de la durée de vie de leur société.

Je les aide donc à structurer leur projet (répartition du capital entre les associé.es, politique d’intéressement des équipes, négociations pour le compte de la société avec les parties prenantes etc.), puis lors de leurs levées de fonds, et ce, jusqu’à l’exit de leur société. 

En dehors de mon temps de travail, je fais beaucoup d’escalade et de ski.

Décris ton métier d’avocat en freelance

J’exerce à la fois mon métier dans cabinet juridique, mais également pour mon propre compte, comme le permet le statut particulier d’avocat. Depuis plusieurs années, je développe donc ma propre clientèle.

La digitalisation des relations professionnelles, ainsi que le développement du travail à distance m’ont permis de gérer un panel de clients plus large, tout en réduisant fortement les temps de déplacement. Je peux donc gérer mon travail à temps plein ainsi que mes clients. 

En fonction des périodes, cette gestion peut parfois être compliquée, notamment car le métier d’avocat, très compétitif, demande de faire preuve de réactivité et de disponibilité. 

En tant qu’avocat indépendant, je dois identifier les besoins du clients, et lui proposer une solution efficace, souvent dans un délai restreint.

Comment peut-on se lancer en tant qu’avocat en freelance aujourd’hui ?

Dans un premier temps, il est nécessaire d’une part, de maîtriser totalement sa spécialisation juridique pratique, et d’autre part, de pouvoir faire preuve de polyvalence, afin de pouvoir répondre à d’autres besoins du client qui pourraient s’éloigner de notre zone de confort. 

Dans cette optique, je recommande fortement de commencer en cabinet d’avocat, afin d’acquérir un maximum d’expérience pratique. Cela permet également de se constituer sa clientèle progressivement, ainsi que de solliciter les collègues lorsque le sujet est complexe et/ou chronophage. 

Les premiers clients sont les plus difficiles à convaincre, surtout lorsque l’on est jeune. Le portefeuille clients se consolide par la suite, souvent par les recommandations de nos propres clients. 

Étant spécialisé dans l’accompagnement des entrepreneuses et entrepreneurs, j’ai eu l’opportunité de développer mon réseau professionnel autour d’une clientèle particulièrement jeune et accessible.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier de digital nomad avocat freelance ?

Tout d’abord, en tant qu’avocat, j’apprécie particulièrement travailler sans supérieur et en totale indépendance. Je bénéficie d’une liberté absolue dans l’établissement de la stratégie ainsi que dans sa mise en œuvre. 

D’un point de vue pratique, et parce que mon travail actuel permet également de télétravailler sans restriction, je suis libre de travailler à distance, ce que je fais régulièrement, que ce soit en prolongeant mes vacances à la montagne, à l’océan, ou à Lyon. 

Je suis ainsi libre de m’organiser une session de surf sur la pause déjeuner, ou de profiter du week-end sur place pour skier. 

En contrepartie, cela peut néanmoins être frustrant d’être sur place et de ne pas pouvoir en profiter lorsque la charge de travail est trop importante, mais bon, il y a pire…

Intéressé d’en savoir plus ? Tu peux retrouver Paco en ligne sur LinkedIn et sur son site internet.

#67 Data Protection Officer (DPO)

  • Qu’est-ce qu’un Data Protection Officer ? Dans la langue de Molière, le Data Protection Officer se traduit par Responsable de la Protection des Données. Cet expert a donc pour mission de garantir la sécurité et la légalité de l’utilisation des données au sein d’une entreprise.
  • Comment gagner de l’argent en étant Data Protection Officer ?  Le DPO indépendant intervient auprès de sociétés afin d’assurer la mise en conformité de leur règlement général sur la protection des données (RGPD). Pour cela, il propose des prestations d’audit et de conseil tarifées à l’heure ou au forfait.

Le mot de la fin pour trouver métier digital nomad

Avec tout ça, tu as donc de quoi cogiter sur ton futur métier de digital nomad. Sache qu’il existe aussi d’autres jobs plus “niches”, comme voix off, trader ou chasseur de tête. À toi de te créer une vie nomade sur-mesure !

écrit par

Alex Vizeo

Je suis expert en Personal Branding (je t’explique ce concept dans mon Ebook gratuit) et stratégie de création de contenu. Ma passion pour l’aventure et la liberté m’ont permis d’être influenceur voyage pro pendant plus de 7 ans et de rester, à l’aide de ma méthode H8 (accès gratuit ici), dans le top des influenceurs voyage français.

Table des matières

2 Comments

  1. Super cool toutes ces informations sur les métiers du digital Nomad. Merci encore de m’ouvrir l’esprit sur la nouvelle approche du travail aujourd’hui qui tien compte uniquement que de ta tâche réalisée sans tenir compte du lieu de son exécution. Sous cet angle, la toile devient la salle de notre bureau commun au niveau planétaire qui brise toutes les espaces géographiques qui nous eloignaient les uns des autres.
    Merci encore


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *