Skip to content
deteste mon travail aime pas

Je déteste mon travail – 6 conseils pour ne plus souffrir et savoir comment le quitter

Cela arrive souvent de façon sournoise : un sentiment de malaise au travail, que l’on tente d’abord d’ignorer, mais c’est peine perdue. On finit par se rendre au boulot tous les matins la gorge serrée et la boule au ventre. Et soudain, la pensée fait son apparition dans sa tête : “je déteste mon travail”. Voilà, c’est dit, impossible de faire marche arrière. Si c’est ton cas et que tu n’es pas heureux dans ton job, dis-toi que le plus dur est souvent de l’admettre. À partir de là, des solutions existent pour combattre cette souffrance et trouver un métier épanouissant. Voici donc quelques pistes pour t’aider dans cet article !

En BONUS, je te donne aussi accès gratuitement à mon test « J’reste ou j’me barre » pour que tu puisses enfin savoir si tu dois ou pas changer de job.

Je n’aime plus mon travail mais je n’arrive pas à le quitter

Je déteste mon travail, je déprime, je m’ennuie, vivement le week-end… Tu as sûrement déjà entendu toutes ces phrases autour de toi, et tu les as peut-être même prononcées toi-même ! Aujourd’hui, le bonheur au travail est malheureusement loin d’être la norme dans notre société, bien au contraire.  

Le souci, c’est que la plupart des gens vivent ce mal être comme une fatalité et ne font rien pour changer leur situation. Or, notre emploi joue quand même un rôle hyper important dans notre vie : on y consacre de nombreuses heures chaque jour, beaucoup d’énergie et de charge mentale. 

Mais alors comment justifier qu’autant de personnes (dont toi peut-être) n’osent pas sauter le pas et changer leur vie ? En vérité, il y a de nombreuses raisons qui peuvent nous pousser à rester dans un boulot qui nous rend malheureux : 

  • Pression sociale – “Que vont dire mes proches si je leur annonce que je déteste mon travail et que je veux le quitter ?” ;
  • Peur de devoir renoncer à sa stabilité et à un certain confort de vie (qu’il soit matériel, financier, notre routine et nos repères quotidiens…) ;
  • Doutes et indécisions liés au changement et à l’inconnu, on ne sait pas bien ce que l’on veut ou ce que l’on peut faire à la place ;
  • Sentiment d’illégitimité et de honte, on se persuade que les difficultés que l’on rencontre sont de notre faute. 

Évidemment, ces réflexions ne sont pas le reflet de la réalité : ce sont des croyances limitantes qu’il faut à prix combattre. Si tu ressens toi aussi cette souffrance, il est donc essentiel d’agir avant qu’elle ne se transforme inévitablement en burn out, qui peut être très grave. 

Que faire si je déteste mon travail ? 5 étapes à suivre

Si tu en es au point où ta vie professionnelle ne te satisfait plus, sache qu’il n’est jamais trop tard pour lui donner un nouveau souffle ! Voici donc quelques petits conseils pour mieux cerner tes envies à l’égard de ton métier et améliorer ta situation professionnelle.

1. Reconnaître son mal être professionnel

Si tu es en train de lire ces lignes, c’est que tu t’ai forcément rendu compte qu’il y a quelque chose qui cloche. Et c’est déjà beaucoup ! Trop de personnes ont tendance à minimiser et intérioriser leur souffrance et à accepter leur sort car ils pensent qu’elle n’est pas légitime. 

“Je devrais m’estimer chanceux d’avoir un job, “Je touche un bon salaire donc je n’ai pas le droit de dire que je déteste mon travail” “J’ai fait x années d’étude pour décrocher cet emploi alors je dois m’accrocher”… Tu as sûrement déjà eu l’une ou l’autre de ces pensées limitantes qui te bloquent.

Pour avancer dans la bonne direction, la toute première chose à faire est donc de reconnaître son malaise et de le prendre au sérieux. C’est totalement ok de se dire “Je n’aime pas mon travail et je souhaite en changer” ! 

Il n’y a aucune honte à cela : on a tous le droit de vouloir une carrière qui nous fait vibrer et nous épanouit pleinement

Essaie aussi de te détacher du regard des autres et des jugements de tes proches, collègues et amis. Garde en tête que souvent, ces derniers projettent leurs propres peurs et leurs blocages sur toi. Il est donc essentiel d’en faire abstraction et de se concentrer sur ton cheminement !

je deteste mon travail mal etre

2. Identifier la cause de sa souffrance

Une fois que tu as réussi à accepter tes émotions, l’étape suivante implique de se pencher sur les causes de ta souffrance, sur la raison exacte qui fait que tu n’aimes pas ton job. En effet, celles-ci peuvent être très différentes en fonction des gens et des situations : 

  • Par exemple, cela vient peut être du stress dû à une surcharge de travail et à une pression trop importante. Tout cela mène souvent à un épuisement mental et physique ainsi qu’à un déséquilibre vie privée/vie professionnelle.
  • Tu te répètes sans cesse “je déteste mon travail et mes collègues”, “Je n’en peux plus de mon patron”, “Mon manager est toujours sur mon dos” ? Ici, le problème vient donc d’un environnement professionnel toxique et de conditions de travail désagréables. 
  • Il se peut aussi que tu ressentes un ennui profond et une grande lassitude concernant tes missions et tes tâches quotidiennes, qui te semblent monotones et aliénantes. C’est le fameux “bore out”.  
  • Ou encore, un manque de reconnaissance de la part de tes supérieurs et/ou une gratification salariale trop basse au regard de ton engagement.

Bref, comme tu le vois, la liste est longue et peut continuer encore longtemps. En mettant le doigt sur le fond du problème, tu pourras au moins comprendre ce que tu ne veux plus (à défaut de savoir ce que tu veux). C’est déjà un début de réponse !

Pour t’aider à identifier les causes de ta souffrance au travail, prends 5 minutes de ton temps et passe mon « J’reste ou j’me barre ». J’ai conçu ce test en 19 questions ciblées pour te permettre d’y voir plus clair et enfin savoir si tu dois ou pas quitter ton job actuel.

3. Faire une introspection pour mieux se connaître

Parallèlement, je t’invite aussi à mener une petite introspection personnelle afin d’identifier tes motivations profondes et tes priorités. Ce processus, indispensable à tout changement majeur, va te permettre de faire le point sur ta vie.

Pour réaliser cette analyse, interroge-toi sur les caractéristiques qui forment ton identité et sur ce que tu souhaites accomplir dans ta vie. Ainsi, tu t’assures de prendre une décision vraiment en accord avec la personne que tu es à l’intérieur. 

Demande-toi par exemple :

  • Quelles sont les valeurs qui comptent le plus pour moi ? 
  • Qu’est-ce qui me procure de la joie et du plaisir au quotidien ? 
  • Quelle serait ma journée de boulot idéale ? Quelles sont les tâches que je préfère ?
  • Quelles sont mes forces et mes compétences, qu’est-ce qui me rend unique ?

Ces questions t’aideront non seulement à mieux te connaître, mais aussi à mieux comprendre pourquoi tu es malheureux aujourd’hui. Autant de clés pour un meilleur épanouissement personnel !

Personnellement toutes ces questions d’introspection je me les suis moi-même posées. Et c’est sur cette base que j’ai développé une méthode pour m’aider à trouver mon métier idéal. Un métier enfin aligné à ma mission de vie, mes valeurs et mes passions.

Cette méthode je l’ai appelée la Méthode Introspection. Et tu peux la découvrir en détail sur cette page. Je suis certain qu’elle peut toi aussi t’aider à faire le point sur ta vie pro et perso.

je deteste mon travail introspection

4. Repenser sa vision du travail 

Et si l’on arrêtait d’imaginer le travail comme un fardeau, comme une tâche que l’on doit accomplir uniquement dans le but de gagner de l’argent ? Et s’il était possible d’exercer un métier aligné avec ses valeurs et son mode de vie ?

Sans même parler forcément de métier passion, chacun d’entre nous a le pouvoir de trouver une activité professionnelle pour laquelle on éprouve une réelle satisfaction. Dans ce contexte, le travail n’est plus un poids mais devient une part intégrante de soi et nous complète.

Attention quand même de prendre du recul : ton boulot ne te définit pas, ce n’est qu’une pièce du puzzle. Ne sois donc pas trop dur avec toi-même si tout n’est pas toujours parfait. N’importe quel job implique parfois de réaliser des tâches moins plaisantes que d’autres, ça fait aussi partie du jeu ! 

5.  Trouver son job idéal

Grâce aux points précédents, tu devrais maintenant avoir une perspective plus claire de ce que tu veux et de ce que tu ne veux plus. L’idée est donc de relier tous ces éléments entre eux pour essayer de savoir quel job te convient le mieux. 

D’où l’intérêt de se poser les bonnes questions lorsqu’on veut changer de carrière ! Sers-toi donc de ce que tu as appris lors de ton introspection pour le transposer au monde professionnel. 

Si tu recherches de la liberté et que tu angoisses à l’idée d’aller au bureau chaque jour, le fameux package CDI + métro boulot dodo n’est probablement pas fait pour toi. Devenir ton propre patron en créant ton business ou en te lançant en freelance peut alors être une bonne option. 

Autre exemple, imaginons que tu es une personne qui a besoin de trouver du sens dans son travail et d’avoir l’impression d’être utile au monde. Dans ce cas, réfléchis à faire une carrière dans l’associatif, la santé, ou tout autre domaine tourné vers l’humain et l’entraide.  

Notons qu’il n’est pas toujours nécessaire de démissionner et de tout recommencer à zéro ! Si tu détestes ton job mais tu aimes ton entreprise actuelle, essaie de négocier un nouveau poste dans une branche différente avec ton employeur ou le responsable RH. 

Ce ne sont que des idées parmi d’autres, mais c’est pour que tu comprennes que chaque problème a sa solution. Adapte ton projet à TES propres critères et pas à ceux des autres. Cela ne sert à rien de se lancer dans l’entrepreneuriat car c’est “tendance” si tu es plus à l’aise dans le salariat. À chacun son équilibre !

reconversion interne professionelle

6. Mettre au point un plan d’action

L’ultime étape consiste à établir un plan d’action concret afin d’avoir une vision bien nette du chemin à parcourir. Avoir sous les yeux un objectif clair et les différentes étapes pour l’atteindre t’aidera à te sortir de cet état de paralysie qui t’empêche d’avancer.  

Il peut s’agir de commencer à postuler à des offres d’emploi, de se renseigner sur les formations disponibles pour apprendre une nouvelle compétence ou encore mettre au point un business plan pour la création de sa société. 

Si le risque financier est l’un de tes plus gros freins, prends le temps de calculer toutes les dépenses et les pertes liés à un potentiel changement de carrière. Tu vas peut-être te rendre compte qu’il est plus prudent d’économiser quelques mois afin de te créer un coussin de sécurité.   

De même, vois s’il est possible d’aménager ton emploi du temps à ton job actuel pour préparer le terrain à ta reconversion. Tu peux par exemple passer à temps partiel afin de pouvoir te former à côté ou de créer ta boîte en parallèle. 

En te mettant dans l’action, tu te sentiras tout de suite mieux et cela aura des répercussions positives sur ton moral. 

Conclusion : passer de “je déteste mon travail” à “j’adore mon job”

Détester son travail n’est pas une fatalité : la décision de changer de métier n’appartient qu’à toi. Qu’il s’agisse de se lancer en freelance, de créer une start-up, d’entamer une reconversion ou de switcher seulement de rôle, de nombreuses possibilités s’offrent à toi

Selon ta situation, ce processus sera plus ou moins complexe, mais jamais impossible. Plutôt que de le voir comme quelque chose de négatif, considère-le comme un renouveau, comme l’occasion d’enrichir ta vie et d’écrire un nouveau chapitre. 

Et si la montagne te semble difficile à franchir tout seul, n’hésite pas à te faire accompagner ! 

Tu hésites encore à passer à l’action ? Pas de stress ! Je t’invite à prendre un seul engagement aujourd’hui. C’est de t’accorder 5 minutes pour passer mon test « J’reste ou j’me barre ». Il te permettra de te poser les bonnes questions et savoir si tu dois changer de métier.

Dois-tu changer de métier ?🤔


Ça te saoule d’aller au boulot ?
Ta motivation est en chute libre ?
T’as l’impression d’être coincé·e dans ta routine ?

Passe le Test « J’reste ou j’me barre » en 19 questions
pour t’assurer de ne pas te planter dans ta vie pro
👇

écrit par

Alex Vizeo

Je suis expert en Personal Branding (je t’explique ce concept dans mon Ebook gratuit) et stratégie de création de contenu. Ma passion pour l’aventure et la liberté m’ont permis d’être influenceur voyage pro pendant plus de 7 ans et de rester, à l’aide de ma méthode H8 (accès gratuit ici), dans le top des influenceurs voyage français.

Table des matières

Pas encore de commentaire, soit le premier à donner ton avis.


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.